REFLEXION

JOURNEE DE LA FEMME : Une magistrate partagée entre son travail et son foyer



En cette journée du 8 mars 2011, 101eme anniversaire de la proclamation de cet évènement international, la magistrate Ch.F.Z, qui a préféré taire son nom, a eu la gentillesse de nous accorder un bref entretien. D’après cette mère d’enfants, la journée du 8 Mars est comme toutes les autres, dans la mesure où le volume de travail implique la continuité pour répondre dans le temps et dans l’espace, à la prise en charge des justiciables. Notre mission nous impose le sacrifice, la prise de conscience et le dénouement. Cette Magistrate nous informe qu’elle arrive à allier sa noble mission professionnelle à ses obligations familiales. L’expérience m’a permis de gérer le temps à bon escient. Pour Mme Ch.F.Z, le métier de magistrat suscite la disponibilité, la sérénité, l’esprit d’équité est essentiellement la prise de conscience. Que ce soit pour une femme ou un homme, notre noble mission exige de la rigueur, du courage, de l’esprit responsable et de probité. En cette occasion, je souhaite bon courage, tout en rendant hommage à toutes les femmes.

S.A.A
Mercredi 9 Mars 2011 - 10:57
Lu 706 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+