REFLEXION

JOURNEE ARABE DE LUTTE CONTRE L’ANALPHABETISME : Ain-Temouchent fête l’événement

Dans le cadre de la célébration de la journée arabe de lutte contre l’analphabétisme, la salle des conférences de la bibliothèque « Malek Bennabi » d’Ain-Temouchent a abrité, durant la journée du 08 janvier 2013, une cérémonie en présence du directeur de l’éducation, et des directeurs de l’exécutif de la wilaya , des responsables du secteur de l’alphabétisation et de l’enseignement pour adultes, les apprenantes et les apprenants, les représentants du mouvement associatif et ceux de la presse écrite radiophonique.



JOURNEE ARABE  DE LUTTE CONTRE L’ANALPHABETISME : Ain-Temouchent fête l’événement
Après la visite de l’exposition des différents produits artisanaux et dessins effectués par les apprenantes au salon des expositions organisé  au sein de cette infrastructure culturelle,  et  l’écoute de quelques versets coraniques lus par une apprenante  et l’ hymne national, l’assistance a suivi des allocutions prononcées respectivement par Mrs Bechlaghem Yahia et Mezouar Redouane  respectivement directeur de l’éducation de la wilaya d’Ain-Temouchent et directeur de l’annexe de l’office national de l’alphabétisation et de l’enseignement pour adultes d’Ain-Temouchent qui ont souligné l’importance de  cette journée arabe de lutte contre l’analphabétisme et les efforts consentis par l’Etat tendant à régresser graduellement le taux de l’analphabétisme depuis l’indépendance nationale. Les statistiques présentés font état qu’un nombre total de 15.716  apprenants, répartis entre 11.725 femmes et 4.001 hommes  sont inscrits, durant l’année scolaire 2012/2013. En ce qui concerne le niveau 1,  il existe 6578 dont 4825 femmes, tandis que le niveau 2 compte 9138 élèves dont 6890 femmes. L’encadrement est au nombre de 313 dont 233 femmes enseignantes, officiant des cours au niveau de 628 unités pédagogiques dont 517 dans les agglomérations urbaines et 111 dans les agglomérations rurales. Une doyenne apprenante Mme Mordi Rahma, âgée de 84 ans, a réussi, malgré son âgé avancé à attirer l’attention de l’assistance par la lecture d’un texte en langue nationale, suivie par sa collègue Mme Allali Aicha, 76 ans, qui a déclamé des poèmes en langue arabe et dialectaux  qu’elle a écrits elle-même, illustrant l’amour de la patrie Algérienne, les chouhada qui sont tombés  sur le champ d’honneur, le sacrifice des différents services de sécurité et l’ANP dans la protection de l’intégrité territoriale de l’Algérie et la sécurisation de son Peuple. Cette vieille apprenante a été fortement applaudie par l’assistance. Des cadeaux et des prix ont été distribués aux lauréats et lauréates de l’année scolaire 2011/2012.

B.Abdelgheffar
Samedi 12 Janvier 2013 - 00:00
Lu 383 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+