REFLEXION

Irrégularités au bac 2012 à Mostaganem : une surveillante dénonce et le directeur dément !

Une professeure de philosophie, qui avait pour mission de surveiller les épreuves du Bac au niveau du CEM Zaghloul, a dénoncé certaines irrégularités telles que le refus d’élaborer des PV contre les candidats fraudeurs .En réponse, le directeur de l’éducation de la wilaya de Mostaganem rejette toutes ces accusations, tout en ajoutant, que cette dernière est connue par ce genre de déclarations exagérées.



Irrégularités au bac 2012 à Mostaganem : une surveillante  dénonce et le directeur dément !
En effet, dans une lettre adressée à notre rédaction, Mme Gouaiche Kheira, enseignante de philosophie au lycée Benzaza Mustapha de Kharrouba, a dénoncé les conditions dans lesquelles s’est déroulé le Bac de cette année au niveau du centre où elle a été affectée, en l’occurrence CEM Zaghloul. Mme Gouaiche a dénoncé également le non respect des procédures en vigueur en matière d’élaboration des PV concernant les tentatives avortées de triche. Selon elle, le secrétariat du centre d’examen a refusé de dresser des PV contre les candidats qui ont été pris en flagrant délit de triche avec une certaine complicité d’enseignants chargés de la surveillance de classes d’examen. Ces derniers, ont carrément refusé de faire sortir des classes d’examen les candidats pris pour tricherie et ils ont même refusé de signer les PV de constatation de tricherie. Autres irrégularités constatées,   sont celles des copies des candidats tricheurs, selon la réglementation, elles devront être jointes au PV établi, mais contrairement  à ce qui est régulier dans les autres centres d’examen, les copies sont laissées sur le bureau du surveillant. Et dans le cas où le surveillant s’oppose à  cette pratique, il est immédiatement remplacé par un autre et humilié par le responsable du centre comme fut Mme Gouaiche. En effet, Mme Gouaiche a déclaré avoir été humiliée par le responsable du centre et poussée vers la sortie par la force et ce devant tous les candidats et en présence de deux surveillants et un observateur. Ces faits se sont déroulés, selon Mme Gouaiche, deux fois, mardi matin et mercredi matin. Mme Gouaiche, déclare que malgré que le responsable s’est excusé, mais ce geste l’a affectée psychologiquement et qu’elle n’acceptera jamais d’être humiliée de cette façon. Le responsable du centre a eu recours à une méthode illégale, celle de faire opposer, dans son bureau, le surveillant aux candidats tricheurs, malgré la présence des preuves tangibles susceptibles de permettre d’infliger des sanctions immédiates. Mme Gouaiche, a conclu, le prof qui veut faire son travail avec honnêteté est humilié alors que celui qui laisse les candidats tricher est honoré. Contactée par téléphone,   la direction de l’éducation de la wilaya par le biais de son chargé de la communication, M. Madani Beghil, a affirmé qu’aucune irrégularité n’a été signalée au niveau du centre d’examen cité supra. « 13 observateurs et 3 surveillants ont été affectés à ce centre et aucune incohérence n’a été relevée par ces derniers» a-t-il déclaré. De son côté le directeur de l’éducation nous a déclaré que l’opération du Bac, dans son ensemble, s’est déroulée normalement, comme les années précédentes et aucune information en ce sens n’est parvenue à la cellule centrale du Bac, créée à cet effet, au niveau de la direction de l’éducation. Avant d’ajouter que la plaignante ne lui a adressé aucune correspondance et il n’a jamais été sollicité à ce sujet. Le directeur de l’éducation a tenu à nous informer  que les observateurs du Bac ont été dépêchés des wilayas limitrophes et ils ne connaissent en aucun cas les candidats du Bac de la wilaya de Mostaganem. Ces observateurs, selon le directeur de l’éducation, n’ont relevé aucun manquement dans les préparatifs des épreuves du Bac de cette année, que ce soit  dans la restauration ou le transport.            

Charef Slamani
Dimanche 10 Juin 2012 - 22:27
Lu 1599 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par Ghodbane3labladi le 11/06/2012 22:48
Ainsi donc on enseigne La PHILOSOPHIE dans nos lycées ! Et nous avons des PROFESSEURS DE PHILOSOPHIE ! J'avoue que je l'ignorais ! J'ai toujours pensé que si nos élèves connaissaient Spinoza, Nietzsche, Sartre, Diderot, Hobbes, Machiavel etc., il n'y aurait pas eu de décennie noire, ni de partis islamistes, ni de parti unique, ni de dictature !

2.Posté par malibu 1 le 04/07/2012 16:20
n'importe quoi , comment voulez vous tricher avec 5 surveillants en classe ? je dis bien surveillant psk leur travail étaient de surveiller et non pas d'insulter les meres des éleves , pour nous on a eu cela dans notre classe o lycée djebli ! 2 enseignants nous ont bien insulter alors qu'on a fait que demander de l'eau !non seulement il faisait trés chaud en plus on nous a méme pas passé un verre d'eau comme si c'etaiteux qui le payé et en plus c'etait des prof de philo de un on comprends rien a cette matiére de deux la meilleur moyenne qu'on obtient est bien un 7 toujouurrs! croyez vous qu'on est ARISTO ?? cette année nous ai éte un calvaire ! un cochemar ! est c une éléve qui a eu 16.83 qui le dit pas une de 10 !!!!

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+