REFLEXION

Incroyable mais vrai !



Le navire Tassili II a fait demi-tour au port de Béjaïa, juste après l’avoir quitté. En effet, le commandant de bord avait remarqué un bruit suspect. Une fois l’inspection réalisée au quai de Béjaïa, il s’est avéré qu’un pneu de tracteur était accroché à l’hélice du navire. Résultat : 6 heures de retard. Heureusement que le personnel navigant a pu constater l’anomalie à temps. Sinon, cela aurait nécessité l’immobilisation du navire dans un port étranger et les retards auraient occasionné des dégâts sur la programmation des retours des émigrés. Une question : pourquoi nos ports ne subissent pas de dragages réguliers ?

Réflexion
Vendredi 2 Septembre 2011 - 10:27
Lu 341 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+