REFLEXION

Ils ont perdu leurs langues



Les multiples projets inscrits par la direction des travaux publics pour  améliorer le réseau routier à Mostaganem risquent d’être renvoyés aux calendes grecques. En effet, MoulFirma a entendu dire que des responsables du secteur   commencent à pleurnicher et à chercher des excuses pour justifier le non lancement des projets inscrits. Voulant en savoir plus, MoulFirma a appris qu’il s’agirait de problèmes autour des autorisations de programme (AP), qui seraient mises en cause  dans cette affaire ou du moins ce que les responsables du secteur veulent nous faire croire, dira MoulFirma, ou bien il y’a  anguille sous roche. MoulFirma croit toujours ce qu’on dit à la radio et jamais un bulletin d’information n’a annoncé qu’un projet de revêtement d’un chemin de wilaya n’a été lancé. Alors communiquez messieurs les responsables, leur a lancé MoulFirma.

Réflexion
Mardi 9 Avril 2013 - 10:28
Lu 147 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+