REFLEXION

Ils ont osé !



Nous sommes au XXIe siècle. Certes ! Le siècle des technologies futuristes et surtout des communications et des échanges interplanétaires grâce aux moyens ultrasophistiqués des médias en tous genres et grâce aussi à l’internet, cet outil des plus performants offrant des services inimaginables et favorisant le rapprochement des personnes et le gain de temps. Le monde est aujourd’hui réduit à l’image d’un village, comme il a souvent été dit, grâce à l’internationalisation des échanges. Mais ce XXIe siècle est aussi le siècle d’une nouvelle guerre, une guerre d’autre nature visant plus particulièrement l’Islam et tout ce qu’il englobe. Le mot lui-même semble être devenu une menace dans certains pays occidentaux où l’islamophobie gagne du terrain, plus particulièrement en Angleterre, en Europe et aux états unis. En Angleterre environ 700 manifestants antimusulman d’extrême droite se sont vus opposés aux forces de l’ordre, dans la ville de Bradford, fin Août. Ces manifestants extrémistes disaient «vouloir faire barrage à la progression de l’Islam, de la loi coranique en Angleterre. » Durant les années 970, nous assistions à la naissance du British National front (BNP). D’autres groupes anti musulman ont vu le jour et tous prônent des slogans anti immigrés et anti islam, n’hésitant pas à recouvrir à la violence et à des actes barbares. Le XXIe siècle, est en train de tourner le dos à la tolérance et à l’ouverture des dialogues entre les peuples. En Grande Bretagne comme en France plusieurs actes et faits de violence raciste ont été perpétrés au préjudice de personnes ou lieux du culte musulman. La veille du 11 septembre, le pasteur American Terry Jones, projetait de brûler des exemplaires du Coran pour marquer l’anniversaire des attentats contre les tours jumelles. Un projet ignoble et indigne d’un pasteur. Jusqu’à preuve du contraire aucun musulman n’a projeté de brûler la bible ou le talmud. Selon plusieurs agences de presse dont l’AFP, la police britannique a arrêté, le 11 septembre dernier, six hommes soupçonnés d’avoir mis en ligne une vidéo les montrant mettre le feu à deux exemplaires du Coran, puis explosant de joie, en hurlant : « 11 septembre, journée internationale pour brûler le Coran » l’Islam, auquel s’en prennent ces groupes d’extrême droite, est une religion de paix basée sur l’humanisme, la tolérance et le respect mutuel entre les individus quelles que soient leur origine, leur croyance ou leur confession. Dans un verset coranique à l’intention du prophète Mohammed (QSSL) il est dit : l’Envoyé a cru en ce qui lui a été révélé par son Seigneur ainsi que les croyants. Tous ont cru en Dieu, en ses anges, ses livres et ses messagers. Nous ne faisons aucune distinction entre ses prophètes (…) » (S.I « la vache » v.275). Le message que véhicule ce verset est clair.

M. Bentahar
Dimanche 26 Septembre 2010 - 00:01
Lu 335 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+