REFLEXION

Il y’a des fusibles durs, durs…



Il y’a des fusibles durs, durs…
En général, on change des gens, on permute, on mute, on dégomme parfois, pour arranger les choses. L’homme est faillible. Il peut se laisser entrainer par la routine, faire les choses de travers sans qu’il le sache vraiment, obtenir des résultats médiocres malgré une série de mutations et de permutations. Il est donc dans l’ordre des choses que, de temps en temps, la hiérarchie propose ce genre d’exercice. Ça permet de juger les capacités des uns et des autres et surtout de corriger le tir. L’objectif de tels mouvements du personnel est d’améliorer le fonctionnement des services. Il arrive, cependant, que les décideurs se trompent. A l’échelle grosse institution comme les services des Douanes, la sûreté nationale ou la justice, pareille gaffe est incontournable. D’ailleurs, les spécialistes calculent le succès de ce genre d’opération par son taux de ratés. Il arrive, en effet, qu’un ou deux services ne donnent pas entière satisfaction après une mutation ou qu’un autre voit ses résultats décliner. Pareils dysfonctionnements sont dans la norme internationalement admise, et on ne va pas crier au scandale si dans quelques wilayas une institution de la république fait quelques mauvais résultats. Les citoyens concernés peuvent toujours, grogner, mais, nous leurs conseillons de patienter un peu, le temps que l’autorité centrale puisse identifier le grain de poussière qui empêche la machine de tourner et intervenir pour rétablir les choses.

. .
Mercredi 24 Novembre 2010 - 10:13
Lu 298 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+