REFLEXION

Il s‘accroche tant qu’il peut



Il s‘accroche tant qu’il peut
« Ça ne va pas du tout, laissez-moi tranquille ». Ce sont les paroles de l’un des directeur de l’exécutif au sein d’une wilaya, lorsqu’il apprenait qu’il venait d’être appelé à faire valoir ses droit à la retraite, après qu’il eut été pressenti à exercer les mêmes fonctions dans une autre wilaya de l’Ouest du pays. Un retournement de situation inattendu très mal digéré par ce responsable. Et pourtant, selon les informations corroborées, ce directeur ne s‘est pas contenté d’une carrière pleine aux as, couronnée par ce qu’on appelle « Le sac est plein », il est allé jusqu’à s‘enfermer dans son bureau, ne recevant personne et ne parlant à personne. Gare à celui qui frappe à la porte, car c’est toute la colère du patron qu’il aura en pleine figure. C’est le genre de personne qui veut coûte que coûte s’accrocher au pouvoir. Ce phénomène est très fréquent dans notre pays, souvent des responsables touchés par des décisions pareilles, qui ne les enchantent pas, piquent des crises de nerfs, ou font un pic de tension qui peut provoquer des AVC. Ils se croient les héritiers du trône, et se considèrent comme les enfants légitimes du système, du fait qu’ils ont été élevés dan la matrice de ce même système. Soyons raisonnables messieurs, à chacun son temps.

. .
Jeudi 30 Septembre 2010 - 00:01
Lu 347 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+