REFLEXION

Il est temps de sévir



Il est temps de sévir
Il est décevant   quotidiennement l’absence de conscience professionnelle chez certains commis de l’Etat, qui, à l’issue de leurs erreurs, réparées au détriment du budget de l’Etat. Tel est le commentaire défavorable de la population de Mostaganem, concernant la fermeture pour un bon bout de temps de la trémie de la route d’Oran, réceptionnée depuis tout juste quelques mois, au motif d’apporter des correctifs aux  canaux d’évacuation des eaux  pluviales. Aujourd’hui, ce qui est inacceptable, c’est pourquoi revenir sur des travaux, qui croit-on savoir, ont fait l’objet d’une étude minutieuse et exécutée selon les normes ? Sauf bien sûr, s’il y a défaillance  de la part des acteurs concernés (Bureau d’études et entreprise réalisatrice). Tout le monde pensait que ces méthodes des années 70 sont révolues, et qu’il n’y aura pas d’avenant ou de montants additionnels pour refaire les travaux. Le seul souci des citoyens est de rappeler à l’ordre ces entreprises défaillantes,  et qu’elles prennent en charge leur bricolage.

Réflexion Réflexion
Vendredi 28 Janvier 2011 - 23:01
Lu 505 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+