REFLEXION

Il affriolait sa progéniture en l’absence de leur mère. Un monstre humain abuse de ses filles mineures à Blida



La cour criminelle prés le tribunal de Blida dans son audience d’avant-hier, sur une affaire d’inceste dépassant tout entendement, a requis une peine de 20 ans de prison ferme à l’encontre de l’accusé ( B.G), pour les chefs d’inculpation attentat à la pudeur sur ses filles mineurs , et vols qualifiés.L’historique de cette triste affaire remonte à la date fatidique du 12 décembre 2004, ou à cette époque l’épouse de l’inculpé, (H.N) , demeurant à Bani Tamou, en présence da sa fille (B.F.Z) âgée à peine de 15 ans ont déposé une plainte auprès des services de la gendarmerie nationale , accusant son propre mari, de s’être faufilé en pleine nuit, quittant sa chambre pour se diriger vers celle de sa fille en l’a menaçant de la tuer avec une bonbonne de gaz lacrymogène, si elle s’opposerait à lui, ou qu’elle manifesterait le moindre refus. Se trouvant à l’intérieur, il abusait de sa propre fille, par le plaisir charnel, avant de s’emparer du butin et des bijoux qui était ensevelis à l’intérieur de la chambre, le tout pour une valeur de 460000 da. De sa part, la fille a déclaré lors de l’enquête que son père l’emmenait sur le toit de la maison, la faisait déshabiller et procédait à l’acte sexuel immonde avec elle, et d’une façon itérative, sans que sa mère le sache. Aussi, il profitait à chaque occasion ou sa femme s’absentait, d’abuser sans remord de sa fille à l’intérieur de sa chambre à coucher, malgré ses supplices, rien ne le retenait à commettre ce qu’il commettait avec sa propre femme. Pour ce qui est de la fille ainée, âgée de 17 ans a dévoilé un témoignage horrible, par lequel avait subi de son père le même sort que sa petite sœur lorsqu’elle avait à peine 8 ans, et qu’elle s’est toujours tue par peur de représailles. Une seconde plainte fut déposée le 23 aout 2005 par la même épouse contre le comportement ignoble et immoral de son mari vis-à-vis de ses quatre filles, ou il ne cessait de manifester une grande pulsion envers elles. Son acharnement s’est accentué après que ses filles (BFZ) (BK)en plus de (BM) cette dernière âgée de 8 ans ont commencé à prendre des distances et sombrer dans un état psychologique lamentable. Après son arrestation, il a avoué son forfait, et tous les crimes des abus sexuels qu’il a commis avec sa fille (BFZ) à plusieurs reprises à l’intérieur de sa chambre en niant de commettre le même acte avec ses autres trois filles malgré toutes les preuves matérielles existantes.

A l’issue des délibérations , le tribunal de Blida a condamné l’accusé (B.G) à une peine d’emprisonnement de 20 ans ferme pour abus sexuel et vol qualifié, envers ses filles.

Réflexion
Dimanche 17 Mai 2009 - 01:15
Lu 422 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+