REFLEXION

INTOXICATIONS ALIMENTAIRES A RELIZANE : La DCP et l’association de défense du consommateur sur le terrain



La direction du commerce de la willaya de Relizane en collaboration avec l’association de défense et de promotion du consommateur ont lancé, conjointement, cette semaine une campagne d’information et de sensibilisation sur les risques d’intoxication alimentaire. Une sensibilisation tous azimuts en direction d’un consommateur conscient et sain. A cet effet, les organisateurs ont fait la part belle à l’affichage de conseils et recommandations destinés à la fois aux commerçants et les consommateurs d’autant plus que cette année le mois sacré de Ramadhan coïncidera avec le mois d’Août, un mois de grande chaleur et de canicule. Cette campagne, selon ses initiateurs, demeure un moyen efficace de battre en brèche la problématique des intoxications alimentaires. Le rendez-vous, auquel ont pris part ces deux acteurs, a également porté sur la distribution au niveau des différents marchés, des dépliants et autres prospectus pour mieux faire passer le message. Ces opérations ne sont pas restées au seul chef-lieu de wilaya, mais elles ont touché également les grandes agglomérations de la wilaya à l’image de Oued-R’hiou, Mazouna, Zemmora. Par ailleurs, les éléments de la direction du commerce ont axé surtout leurs efforts à alerter le consommateur sur les dangers qui pourraient éventuellement venir de certains produits dits périssables et non conservables, ainsi que sur les risques de la contrefaçon et lui inclure une culture saine de consommation. Entre autres initiatives de lutte et de prévention des risques d’intoxication, la présentation par l’association de défense et de promotion du consommateur de la wilaya de Relizane, des commentaires à faire sensibiliser commerçant et consommateur sur les aspects positifs et négatifs du commerce à Relizane. Les bénévoles de l’association, ont été très présents sur un autre terrain que sont les salons de thé et lieux de restauration collective. Les dangers de la restauration collective sont de plus en plus présents, si toutefois des mesures préventives ne soient pas prises à temps. Notons à ce sujet que sur les 48 wilayas du territoire national, seules huit n’ont pas connu, de cas d’intoxication alimentaire durant l’année 2009, il s’agit de Mila, Ouargla, Oran, Tindouf, Sidi-Belabbes, Khenchela et Naâma, qui auraient atteint cette performance grâce à de fortes campagnes de sensibilisation contre le fléau. D’autre part, il est à noter que pas moins de 60 % des cas d’intoxication enregistrés durant la même année ont été constatés lors de restaurations collectives, notamment dans les mariages. Aussi, faut-il souligner que les principales sources de contamination sont le manque d’hygiène, lors de la préparation des repas, notamment chez les restaurateurs. Selon les organisateurs de cette campagne, tous les efforts sont déployés sur le terrain pour parer à tous les risques d’intoxication alimentaires, en insistant surtout sur le contrôle quotidien des produits mis en vente et de l’ensemble des rétablissements de restauration. En effet, la restauration à Relizane, comme dans les autres villes, est une activité qui connait un boom en période estivale, où l’on assiste à la multiplication des fast-food et grillades, dont un bon nombre active dans l’informel. Cet état de fait pose un problème de santé publique et nuit à la société et se traduit pas des conséquences socio-économiques graves. C’est pour cela que tous les moyens sont mis en branle pour veiller au respect des règles d’hygiène. Plusieurs opérations seront menées, croit-on savoir, pendant l’été et plus particulièrement le mois de Ramadhan, dans le but d’expliquer les origines des intoxications alimentaires qui sont beaucoup plus fréquentes en cette période des chaleurs. A rappeler en outre, qu’un cas d’intoxication alimentaire a été constaté au niveau de l’hôtel « El-Houna », situé au chef lieu de la wilaya de Relizane. Il s’agit des membres d’une délégation qui a séjourné à Relizane dans le cadre des échanges culturels inter-wilayas. Ils ont été victimes d’une intoxication alimentaire après avoir dégusté du couscous au restaurant de cet hôtel.

Hocine
Mercredi 30 Juin 2010 - 10:22
Lu 845 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+