REFLEXION

INTENSE ACTIVITE POLICIERE EN 2010 : Nette régression de la criminalité

La cellule de communication de la sûreté de wilaya de Relizane a rendu public hier, le bilan annuel de l'année écoulée 2010 relatif particulièrement à l'activité du service de wilaya de la police judiciaire, connu par SWPJ.



INTENSE ACTIVITE POLICIERE EN 2010 : Nette régression de la criminalité
Ainsi, il s'avère que ledit service a eu à traiter en 2010,  4320 affaires liées aux différents crimes et délits où 3984 personnes  sont impliquées, dont 1053 ont été mises sous mandat de dépôt. Ces chiffres, explique le responsable de la cellule de presse, démontrent clairement la régression de la criminalité par rapport à l'année 2009, où les mêmes services ont enregistré 5042 affaires. En matière d'atteinte aux biens, les policiers ont eu à traiter 1349 dossiers, à savoir : 499 affaires de vol à la tire,  64 affaires de vol avec violence et 123 vols sous la menace d’une arme blanche, en plus de 21 affaires d'escroquerie, 20 liées à l'abus de confiance et 116 affaires de vol par escalade. Ces affaires ont été dénouées à 69%. Ledit responsable a tenu à préciser que la sûreté a enregistré  en  2010, une diminution très claire, concernant le nombre des affaires inscrites et le nombre d'inculpés. Tout cela grâce à la stratégie adoptée,  par les services de la PJ et qui consiste essentiellement en la répartition rationnelle des moyens humains et matériels, l'occupation des lieux, la multiplication des opérations de police, l'interpellation et la fouille corporelle des personnes douteuses, le suivi des personnes libérées en matière de crimes relevant de droit commun ou bien de terrorisme. Pour ce qui est des crimes et délits sur les personnes, les policiers  ont enregistré une régression dans les actes nuisibles à autrui en comparaison avec l'année 2009.  A noter qu’en 2008 il y a eu1345 affaires enregistrées, 591 solutionnées et 325 personnes écrouées. En 2009, 372 personnes ont été mises sous mandat de dépôt toutes mêlées dans 1725 affaires et en 2010, 558 affaires ont connu leur dénouement parmi les 1347, alors que 278 individus ont été mis sous les verrous. Les activités de la sûreté de wilaya se sont ~tendues  également à la lutte contre la criminalité en matière d'atteinte aux familles et aux mœurs,  comme l'abandon de famille, le non paiement de la pension alimentaire et la prostitution. A ce titre 123 affaires ont étés traitées en 2010 et 76 personnes écrouées, par contre en 2009 le nombre était de 143 et 92 inculpés ont été mis à l'ombre. Les relizanais ont constaté que les actions de police se sont accentuées en matière de lutte contre la maffia des stupéfiants. En effet, durant l'année 2010, 167 affaires ont été traitées par la justice  où 273 individus étaient impliqués, dont 210 sont en prison. Aussi,  03 kg de kif  et  23842 psychotropes ont été saisis. Pour ce qui est des délits contre l'ordre public, les associations de malfaiteurs, l'aide et assistance aux criminels, la rébellion, la mendicité et l'émigration clandestine, la sûreté de wilaya a traité en 2010,  38 affaires où 88 personnes étaient impliquées dont 50 ont été écrouées. A travers ces données, il y a lieu de constater que les services de la police judiciaire et de la sûreté de wilaya de Relizane ont eu en 2010 une intense activité, enregistrant 1347 affaires concernant  les crimes et délits contre les biens, avec un pourcentage de 31%, les crimes et délits contre les personnes sont de l'ordre de 1772, soit un pourcentage de 41%, les crimes et délits contre la chose publique 38 affaires avec un pourcentage de 01%, s'ajoute à cela 1166 affaires ayant trait à d'autres activités dont le taux est de 27% et 167 affaires de stupéfiants soit un taux de  04%. Ces chiffres sont éloquents et ce, par rapport à 2008 et 2009 avec une nette régression en 2010. Les services de la voie publique ont fourni de grands efforts en 2010,e selon les procès verbaux dressés et transmis à la justice contre les contrevenants ainsi que des amendes infligés à tous ceux qui transgressent le code de la route. Pour ce qui est des véhicules et engins en mauvaise situation vis-à-vis de  la loi ont été mis en fourrière et des permis de conduire retirés pour des périodes qui varient selon la nature de l'infraction est envoyés à la commission de wilaya.  De leur côté, les agents chargés de la police de l'environnement ont œuvré inlassablement à faire respecter les normes de construction et d'hygiène. Selon les citoyens, l'effort des policiers est très apparent pour faire respecter la loi et assurer la quiétude de la population qui doit ,elle aussi, contribuer ne serait-ce que par acte de civisme.

Abed Zeggai
Lundi 24 Janvier 2011 - 09:57
Lu 346 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+