REFLEXION

INSPECTION VETERINAIRE DE LA DSA : 152 000 ovins et 18 000 bovins concernés par la vaccination

L’inspection vétérinaire de la direction des services agricoles de la wilaya d’Oran, comme chaque année à cette période, a lancé la campagne de vaccination de l'ensemble du cheptel de la wilaya.



En effet, cette opération s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les maladies animales et la préservation du cheptel et de la santé du consommateur. Cette dernière comprend un programme de vaccination contre la clavelée pour les ovins et caprins, maladie infectieuse qui affecte cette espèce mais n'est pas transmissible à l'homme, ainsi que la brucellose, la fièvre aphteuse et la rage qui font des ravages parmi le bétail. La vaccination contre la clavelée va toucher 152.000 têtes d'ovins ; contre la rage et la fièvre maltaise 18.000 têtes de bovins. Cette campagne de vaccination destinée à immuniser le cheptel bovin contre les maladies a aussi pour but de sensibiliser les éleveurs sur la nécessité d'une telle action et de les informer sur l'hygiène. En ce qui concerne la disponibilité des différents types de vaccin, on apprend que l'Institut Pasteur d'Alger a livré un nombre de vaccins suffisant pour couvrir l'ensemble du cheptel ciblé par cette opération. Par ailleurs, il faut savoir que la clavelée et la fièvre aphteuse demeurent des maladies contagieuses et parfois mortelles. A rappeler que la campagne de vaccination du cheptel lancée par la direction des services agricoles de la wilaya d'Oran durant le dernier trimestre de l'année dernière, a été sanctionnée par la vaccination de plus de 90% du cheptel. Dans le même cadre, dix cas de brucellose, connue aussi sous le nom fièvre maltaise, ont été détectés l'année dernière dans des exploitations agricoles. Le problème est que cette redoutable maladie transmissible à l'homme a été détectée chez des éleveurs qui ne sont pas encore convaincus de la nécessité de faire vacciner leur cheptel. La brucellose humaine, bien que devenue plus rare en Algérie depuis la mise en place de mesures préventives et de programmes de lutte et de dépistage, a refait surface ces dernières années à Oran. A noter enfin que l'opération de vaccination est entièrement gratuite pour les éleveurs.

D. H
Lundi 18 Novembre 2013 - 16:59
Lu 378 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+