REFLEXION

INQUIETANTE RECRUDESCENCE DE LA DELINQUANCE JUVENILE : 720 mineurs traduits en justice

La délinquance juvénile prend de l’ampleur au sein de la société, elle gagne du terrain et expose le milieu social aux pires dangers dont la multiplication de délits et le règne de l’insécurité. La sonnette d’alarme vient d’être tirée par un bilan dramatique et peu reluisant, dressé par une association locale de la protection de l’enfance.



Selon un bilan dressé par une association locale de l’enfance, l’année 2010 s’est soldée par la présentation de 720 mineurs âgés de 13 à 17 ans, devant les tribunaux pour des délits punissables. Les cas de vol détiennent la première place et se taillent la part du lion, les agressions contre les personnes dont les ascendants, occupent la seconde place et la consommation de drogue vient en troisième rang clôturer ce triste constat. Ainsi 120 vols ont été commis par des jeunes enfants âgés de 17 ans, 110 larcins causés par des jeunes âgés de 15 ans, et 160 autres vols commis par des moins jeunes dont l’âge n’excède pas 13ans. Notons au passage que les vols n’ont pas été la spécialité uniquement de garçons, 10 cas de vols ont été commis par des filles dont l’âge n’a pas dépassé la quinzaine d’années. Signalons également que ces vols ont été commis en utilisant la violence verbale et physique, plusieurs de ces mineurs ont déclaré avoir usé d’odieuses insultes et d’avoir recouru à l’utilisation d’armes blanches ou de barres de fer. Quant aux autres délits, 240 cas portent l’agression contre des personnes et également des parents, 160 sujets ont agressé et porté des coups et blessures à leurs victimes pour les délester de leurs biens (argent, bijoux, et téléphones mobiles). Par ailleurs, 40 élèves n’ont pas hésité à s’en prendre à leurs enseignants en les blessant moralement et physiquement, et 40 autres mineurs se sont retournés violemment à la face de leurs parents sans la moindre honte ou hésitation, le reste des délits, relève des cas de consommation de drogue, 80 gosses ont été pris en possession de drogue et flagrant délit de consommation selon un psychologue activant au sein de l’association. Ce drame de la délinquance juvénile tend à prendre des proportions alarmantes si aucune mesure concrète n’est prise pour mettre fin à son ascension vertigineuse, au sein de la société. Il cite à titre d’information, certains facteurs qui ne font que l’aggraver de jour en jour dont le divorce qui divise la famille et pousse les enfants vers l’emprunt de ce terrible chemin, la pauvreté qui s’empare d’année en année de pans entiers de la société et oblige les jeunes à recourir aux vols pour survivre, la déperdition scolaire qui malheureusement ne fait qu’encourager les jeunes mineurs vers cette voie peu recommandée. En face de ce redoublement d’efforts qui ronge beaucoup d’enfants, il est temps que les pouvoirs publics redoublent d’efforts pour venir en aide à cette catégorie de la société, qui représente l’avenir de la nation.

Mohamed El-Amine
Lundi 21 Février 2011 - 23:01
Lu 465 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+