REFLEXION

INONDATIONS DE NOVEMBRE 2012 A CHLEF : Les premières aides en faveur des sinistrés distribuées



Le 12 novembre dernier, de fortes pluies ont provoqué des inondations engendrant ainsi  des dégâts matériels assez importants dans le littoral de la ville de Sidi Mérouane à Ténès dans la wilaya de Chlef, et enregistrant plusieurs familles sinistrées sans aucune victime  à déplorer, selon les services de la protection civile notamment au quartier dit La Cave à la sortie Est de la ville de Ténès. La direction de l’Action Sociale (DAS) de Chlef avec le concours et l’aide des services de l’APC de Ténès ont fait bénéficier et secouru 247 familles et là nous relevons la confirmation de la promesse du premier magistrat de la wilaya de Chlef lors de sa visite la nuit même dans cette zone sinistrée. Les pouvoirs publics et à leur tête le nouveau président de l’hôtel de ville de Ténès M. Bounihi dira que la liste des bénéficiaires de l’aide aux sinistrés de cette catastrophe naturelle établie  par une commission qui s’est déplacée sur le lieu du sinistre pour s’enquérir des besoins urgents et réels, elle s’est référée sur deux cas des sinistrés qui furent recensés, un cas des familles qui ont tout perdu même l’électroménager  et deux cas de ceux dont les dégâts minimes recensés. Ces derniers selon M.Bounihi  viennent de bénéficier des premiers secours d’aides. Les élus ont donc entamé jeudi dernier, la distribution des matelas, couvertures, denrées alimentaires et fournitures scolaires pour les familles sinistrées, celles du quartier  La Cave. Pour ce qui est des familles sinistrées dont les dégâts ont été considérables au nombre d’une soixantaine (60), un chèque de la somme de 100.000 Da leur sera remis dans les prochains jours dira M. Bounihi  Président d’APC de Ténès  tout en précisant que la commission installée par Mr le wali de Chlef  Djemaa Mahmoud  travaille toujours pour recenser d’autres sinistrés afin de n’oublier personne. Ce sont là ses propres recommandations, or, selon la direction de wilaya de l’hydraulique de Chlef qui procède à une étude technique pour l’exécution des travaux qui ont bien démarré le mois de novembre dernier, les services de l’Hydraulique devront définir quel type d’ouvrage à réaliser le long de l’Oued  dit Tifflis en déterminant bien sûr les dimensions de drainage des eaux pluviales  afin d’endiguer l’origine de ces inondations récurrentes .               
    
 

Abdelkader Della
Mardi 25 Décembre 2012 - 00:00
Lu 347 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+