REFLEXION

INCIDENTS DE GHARDAÏA : Retour au calme après les affrontements meurtriers

Un retour au calme a été constaté samedi dans la wilaya de Ghardaïa après les affrontements meurtriers qui avaient fait 22 morts à Berriane, Guerrara et la vallée du M’zab. Renouant avec son activité habituelle, la vallée du M'zab grouillait de monde, avec la réouverture des commerces et la reprise du trafic routier, contrairement à ces derniers jours où tant les routes que les places publiques étaient pratiquement désertés, a rapporté l’APS.



Selon des représentants de différentes structures sociales de la région, une amélioration de la situation sécuritaire est perceptible au lendemain de la visite d’une délégation conduite par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Des élus se sont félicités du retour à une situation "quasi normale". "La sécurité s’améliore plus rapidement que nous ne nous y attendions", ont-ils relevé à l'APS. "Nous témoignons notre reconnaissance et remercions le président de la République pour ses décisions fermes, prises dans des conditions difficiles pour mettre un terme à la division qui menaçait l’unité nationale", ont souligné, pour leur part, des citoyens de Ghardaïa. Des appels au calme et à la renonciation à toute forme de haine ont été lancés vendredi à travers les mosquées de la wilaya. Les imams ont focalisé, dans leurs prêches, sur l'apaisement des esprits, la concorde et la réconciliation, conformément aux préceptes de l'islam. "Nous sommes tous des musulmans, on doit s’unir autour des valeurs de notre religion qui favorisent la sécurité des biens et des personnes", a souligné l’imam du quartier Theiniet El Makhzen. Dans les localités de Guerrara et de Berriane qui portent encore les stigmates des douloureux évènements, les citoyens pensent déjà à des lendemains "plus cléments", envisageant déjà la reconstruction, avec l’aide des pouvoirs publics, de leurs villes respectives. Dans un climat de recueillement, les obsèques des victimes des évènements dans ces localités, se sont déroulées dans la matinée, dans le calme, a-t-on constaté. Aucun incident n'a été signalé depuis jeudi soir dans la région de Ghardaïa où a été déployé un imposant cordon sécuritaire policier, appuyé par des brigades antiémeutes de la gendarmerie nationale, présents sur l'ensemble des artères et quartiers de la vallée du M’zab. Pour appel, le redéploiement des forces de maintien de l'ordre sur le terrain, l’interpellation d’une quarantaine de personnes suspectes de leur participation aux douloureux évènements ont favorisé le retour au calme et la réouverture de l’ensemble des commerces dans la région, a-t-on encore constaté.

Ismain
Samedi 11 Juillet 2015 - 19:13
Lu 131 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+