REFLEXION

INCIDENT DIPLOMATIQUE OU SIMPLE COUP DE TETE : Le ministre egyptien, boycotte le GNL 16



INCIDENT DIPLOMATIQUE OU SIMPLE COUP DE TETE : Le ministre egyptien, boycotte le GNL 16
Le Dr Hassan Younes, ministre Egyptien de l’Energie et de l’électricité, présent à Oran, dans la cadre du GNL 16, est sorti de ses gonds avant-hier dans la capitale de l’Ouest, au point de quitter les travaux qui n’avaient pas encore débuté, créant ainsi un incident diplomatique sans précédent. Selon les informations recueillies, le ministre égyptien aurait sollicité du service du protocole, l’autorisation de quitter sa résidence officielle pour aller visiter le célèbre quartier populaire de la capitale de l’Ouest algérien, la ville nouvelle, connue chez le commun des mortels de « Médina Djedida ». Mais à sa grande surprise, le ministre s’est vu refuser cette autorisation du fait que les services de sécurité en charge de la protection des personnalités invitées, avaient des instructions strictes, qu’il fallait appliquer à la lettre, comme c’est de tradition dans la plupart des pays du monde en pareille circonstance. Le pays hôte est chargé d’assurer la protection physique de tous les participants à des rencontres internationales à l’image de celle qui se déroule actuellement à Oran. Devant le refus des autorités compétentes, le ministre est sorti de ses gonds, et n’a pas digéré cette fin de non recevoir, il s’est mis dans un état colérique incroyable en ordonnant à la délégation qui l’accompagnait de quitter immédiatement les lieux, c'est-à-dire repartir pour son pays. Selon notre source, d’autres invités à la conférence sont intervenus auprès du ministre égyptien pour le faire revenir à de meilleurs sentiments, mais en vain, ce dernier a refusé tout dialogue. Il est reparti sans prendre part aux travaux de la conférence créant ainsi un autre incident diplomatique sans raison. Qu’avait-il derrière la tête le ministre égyptien, en voulant à tout prix se rendre à Médina Djedida ? Selon toute vraisemblance, le Dr Hassan Younes, avait l’intention de débarquer dans ce quartier pour une toute autre mission, celle de parler avec les citoyens algériens et de tâter le pouls sur la réalité des faits qui ont suivi le match Algérie-Egypte. Mais le but de cette sortie demeure pour le moins obscur. M. le ministre devait savoir, que sa protection était tout aussi importante aux yeux des autorités algériennes que sa demande d’aller visiter un quartier qui n’avait rien à voir avec sa présence à Oran.

Ahmed Mehdi
Mercredi 21 Avril 2010 - 10:43
Lu 425 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+