REFLEXION

IN AMENAS : Le commando est toujours cerné par l'armée



Le commando djihadiste disant agir notamment en représailles à l'intervention française au Mali affirme détenir toujours sept otages étrangers, après un assaut de l'armée contre un complexe gazier du Sahara algérien où il est retranché. A l'étranger, les Etats-Unis et le Japon ont lancé un avertissement à l'Algérie pour qu'elle préserve la vie des otages retenus par le groupe, Washington relayant à mots couverts les critiques du Royaume-Uni ou de la Norvège à l'adresse d'Alger. De son côté, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné dans les termes les plus vifs l'attaque terroriste. Plus de 72 heures après l'attaque et la prise d'otages sur le complexe gazier d'In Amenas, à 1.300 km au sud-est d'Alger, non loin de la frontière libyenne, les ravisseurs étaient cernés par les forces spéciales et détenaient toujours une dizaine d'otages -algériens et étrangers-, a-t-on appris samedi de source de la sécurité algérienne. Des sources au sein des Signataires par le sang, groupe djihadiste dirigé par  Mokhtar Belmokhtar auquel appartient le commando, ont affirmé vendredi à l'agence mauritanienne ANI que les ravisseurs détenaient encore sept otages étrangers -trois Belges, deux Américains, un Japonais et un Britannique- dans l'usine du site. La Belgique a toutefois indiqué ne disposer d'aucun indice sur la présence de Belges parmi les otages. Selon la chaîne de télévision américaine NBC News, deux Américains se sont échappés et le sort de deux autres demeurait inconnu. Trois otages roumains ont été libérés, selon Bucarest.Deux ressortissants norvégiens, jusqu'alors portés manquants sur le site d'In Amenas, sont sains et saufs, ramenant à six le nombre de Norvégiens dont on est sans nouvelles, a annoncé le groupe pétrolier Statoil qui gère le site avec l'Algérien Sonatrach et le Britannique BP.Selon un bilan provisoire de l'assaut fourni vendredi par une source de la sécurité citée par l'agence algérienne APS, 12 otages et 18 ravisseurs ont été tués, et une centaine d'otages étrangers - sur 132 - libérés, ainsi que 573 employés algériens  

Seif-Eddine
Dimanche 20 Janvier 2013 - 00:00
Lu 323 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+