REFLEXION

IMPORTATION DE LA SEMENCE DE POMME DE TERRE : Les spéculateurs pointés du doigt



IMPORTATION DE LA SEMENCE DE POMME DE TERRE : Les  spéculateurs pointés du doigt

Le port de Mostaganem vient de réceptionner  plus de 80 % de la quantité programmée dans le cadre de l’importation de la semence de pomme de terre, destinée pour les agriculteurs de la wilaya de Mostaganem, d’un montant de 60 millions d’Euros. Ces derniers interpellent les autorités de la wilaya et les  services compétents d’intervenir  le plus rapidement possible afin de mettre un terme aux agissements de certains intrus qui n’ont rien à voir avec le secteur de l’agriculture, qui se pointent à chaque arrivage auprès de certains importateurs pour dénicher des quotas qui les revendent après au prix fort, au détriment des véritables fellahs de la région. C’est dans ce contexte, que les fellahs de la région Ouest du pays interpellent les autorités et à leur tête le ministre de l’Agriculture et du développement rural, de  prendre toutes les dispositions nécessaires susceptibles d’assainir le marché de la pomme de terre des spéculateurs et autres magouilleurs qui ont constitué des lobbies dans la spéculation et le marché informel. Leur activité menée dans les coulisses, a été toujours à l’origine de la perturbation  des circuits de production et de commercialisation et par conséquent de la hausse illégale des prix de ce produit si prisé par le citoyen algérien.  Rappelons que le port de Mostaganem, réceptionne à lui seul plus de 80 % de la quantité importée à l’échelle nationale qui est de l’ordre de 140 000 tonnes. Ce sont entre 50 et 55 navires qui accostent au port de Mostaganem transportant l’équivalent de 120 000 tonnes de semence de pomme de terre  destinée à l’ensemble des wilayas de l’Ouest du pays, en provenance de la Hollande, du Danemark et de la France pour un coût global de 60 millions d’Euros soit 6.000 milliards de centimes. Le circuit de l’importation de la semence de pomme de terre est  envahi par des lobbies avec la complicité de certains importateurs  et d’autres acteurs  activant dans l’ombre, cette entente contre nature, a été à l’origine de plusieurs crises l’année dernière en matière d’approvisionnement et plus particulièrement le déséquilibre vécu en matière de l’offre et de  la demande. 


Menad
Samedi 4 Décembre 2010 - 10:10
Lu 888 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+