REFLEXION

IMPLANTE AU BEAU MILIEU DU TISSU URBAIN : Le dépôt "OAIC" dérange au quartier de l’INES

La colère est à son paroxysme au niveau du quartier de l’INES situé à quelques encablures de la cité de Chemouma. La cause de ce sentiment est la proximité du dépôt OAIC Mostaganem des habitations. Un voisinage qui inquiète les habitants de ce quartier et en même temps les dérange.



IMPLANTE AU BEAU MILIEU DU TISSU URBAIN  : Le  dépôt "OAIC" dérange au quartier de l’INES
La cause de ce mécontentement ; c’est cette structure ou ce corps étrange et indésirable qui s’invite à leurs fenêtres, jardins et arrières cours de leurs maisons. Le son de blé que crache ce dépôt envahisse presque toutes les maisons et les magasins environnants. Les femmes à l’intérieur de leurs domiciles sont obligées de fermer les fenêtres et les portes pour s’en débarrasser. Un quotidien invivable, selon un groupe de citoyens rencontré au dit quartier : « nos femmes et nos filles sont contraintes de faire le ménage plusieurs fois par jour pour nettoyer les tas de son de blé qui envahissent nos maisons telle une attaque de fourmilière. Ce son de blé venu du dépôt, transporté par l’air a envahi même nos lits et garde-robes.». Même en dehors des maisons, le piéton constate que les rues et les caniveaux du quartier sont pleins de ce résidu. Les choses ne s’arrêtent pas là, car ce dépôt éjecte aussi des particules infimes de poussière, ce qui n’arrange guère les asthmatiques. Pour les habitants, les regards sont tous orientés vers ce dépôt implanté au beau milieu de leur quartier et ils sollicitent l’administration de ce dépôt de faire le nécessaire afin d’absorber ces résidus et de les empêcher de sortir. 

Bouziane Kamel
Lundi 24 Juin 2013 - 08:57
Lu 371 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+