REFLEXION

IMMIGRATION ILLEGALE : 50 mille africains fuient l’Afrique de l’ouest pour l’Algérie

C’est dans un cadre humanitaire, et vu les mauvaises conditions sociales et la misère, dont sont victimes des migrants venus illégalement de 10 pays de l’Afrique de l’ouest dont le Mali, totalisant le nombre de 50 mille africains, selon un recensement effectué par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), et que les autorités algériennes considèrent comme des réfugiés.



La guerre qui a lieu dans les régions du Mali a obligé ces Africains de l’Afrique de l’Ouest  à fuir leur pays, et c’est à cet effet que nombreuses villes, telles que Tamanrasset et Adrar ont connu une grande affluence de ces personnes qui ont improvisé des abris leur permettant de résider, transformant ainsi certains espaces de ces villes en ghettos. Unis, ils se sont structurés et se sont organisés  en de véritables staffs, afin  de gérer les aides qui leur parviennent des résidents Algériens qui habitent dans le voisinage. Quant aux femmes et enfants, ils squattent les espaces au sein des villes pour demander la charité. Parmi ces immigrés, notons que  beaucoup se sont investis dans l’agriculture, à l’exemple de ce groupe composé de 70 personnes, qui pour pouvoir survivre, a loué une parcelle de terre à un propriétaire Algérien moyennant paiement. Le but de ces immigrés, c’est de rester en Algérie, et d’y vivre, et ainsi assurer un avenir stable loin des affres de la guerre et de la misère qui sévissent dans leur pays d’origine.  De sources concordantes, on a appris que plusieurs d’entre eux se sont installés  provisoirement dans ces lieux en espérant pénétrer un peu plus à l’intérieur des villes Algériennes, leur nouveau  Eldorado, loin du centre sud qui pour eux n’est qu’un lieu de transit. D’autres africains utilisent l’Algérie comme une passerelle pour se rendre au Maroc. C’est dans une telle situation de souffrance et d’adversité que ces immigrés se sont unis et se sont  organisés pour pouvoir affronter ce passage oblige conjoncturel. Ils disent qu’ils ont élus domicile chez nous grâce aux comportements des Algériens qui sont touchés par notre situation alarmante et à leur esprit de solidarité, contrairement à la Lybie où règne un climat de haine.

B. Adda
Mercredi 19 Mars 2014 - 17:52
Lu 199 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+