REFLEXION

IMMIGRATION ET NATIONALITE : Les deux poids, deux mesures de l’union européenne



Les deux poids, deux mesures de l’union Européenne, sont aujourd’hui flagrant, caractérisés après ‘’l’apocalypse’’ au sujet des expulsions des Roms de France. L’Europe n’a jamais cessé d’expulser les Maghrébins et les Africains, et personne n’a soufflé mot, même Angéla Merkel qui a ouvert la porte de l’Allemagne à tous les criminels qui ont trouvé refuge sur son sol, et le blanchiment d’argent sale qui transfert illégalement des pays du Maghreb vers l’Allemagne. L’Europe veut tous les biens des Africains, mais ne veut pas des africains en tant qu’hommes, femmes et enfants. L’Europe convoite les pays africains sous la couverture de pseudos investisseurs et partenaires, qui se la coule douce sur notre sol, alors que les Magrébint n’ont même pas le droit au remboursement de milliers de dinars et de dirhams qu’ils avaient présentés avec le dossier de demande de visa ! C’est de l’arnaque caractérisée dans les pays de droit. Détournement dans le jargon des peuples. Le monde a changé, mais l’Europe demeure telle à travers ces gouvernements qui entretiennent des relations trés amicales avec les hommes du pouvoir de certains pays africains. Ces hommes ont investi l’argent des peuples dans les différents pays Européens, ils ne se cassent pas la tête pour défendre leurs compatriotes au risque de se faire dénoncer. Autre vérité pour comprendre le succès d’une vision désidéologisée de la France par exemple : La révolte des jeunes Beurs et aussi des fils de harki et surtout les anciens combattants maghrébins et leurs ayants droit. Là aussi les deux poids, deux mesures. Assez des grandes simplifications de l’après guerre, avec les bons et les méchants. D’anciens combattants n’ont-ils pas versé dans l’anticommunisme occidental d’une manière très camouflée ?. Cette perte de crédibilité des vérités reçues et des autorités qui les expriment peut parfois conduire à une interprétation positive du comportement de la France officielle. Un colonialiste demeure tel, il ne change pas. Ces jeunes beurs de la prospérité sont à mille lieues des aspirations du citoyen moyen de l’Europe, qui désire encore ces biens de consommation dont les jeunes maghrébins sont désormais repus et même dégoûtés. De là, parfois, une certaine condescendance envers les habitants de ces pays qui espèrent encore trouver « le bonheur dans une cuisinière à gaz naturel » Ils savent bien que le discours sur les droits de l’homme a été utilisé et utilisé à des fins politiques et a perdu toute crédibilité, les opinions, favorables ou défavorables des jeunes beurs sur la France reposent avant tout sur la conception qu’ils se font de la politique européenne à l’égard de l’immigration. Pour le reste, l’éloignement et l’indifférence frappent plus que l’antipathie.

A. Ben Brik
Samedi 2 Octobre 2010 - 00:01
Lu 376 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+