REFLEXION

ILS SONT 380 A TRAVERS TOUTE LA WILAYA : Pourquoi les médecins spécialistes refusent la carte Chifa ?

La généralisation du dispositif de conventionnement à travers le territoire national à partir de ce début de semaine reste cependant confrontée sur le terrain au boycott d'une large partie des médecins spécialistes qui préfèrent toujours percevoir cash leur consultation. Preuve de ce désintéressement des spécialistes, seuls une dizaine d'entre eux (7 pour être plus précis) ont adopté ce nouveau dispositif à travers le territoire de la wilaya.



ILS SONT 380 A TRAVERS TOUTE LA WILAYA : Pourquoi les médecins spécialistes refusent la carte Chifa ?
Le nombre des médecins spécialistes dépasserait les 380 à Oran. Les spécialistes soutiennent que les tarifs des consultations médicales proposés par la CNAS restent «insuffisants». Les assurés et notamment les malades chroniques affirment, de leur côté, que les tarifs de consultation des spécialistes ont quasiment triplé ces dernières années pour atteindre les 1.200 dinars ou plus. Plus grave, certains spécialistes obligent les malades à passer en plus de la consultation spécialisée des actes médicaux chèrement rémunérés. Certains gynécologues, à titre d'exemple, insistent auprès des femmes enceintes pour faire des échographies à chaque consultation, alors que d'autres spécialistes recommandent souvent des bilans médicaux complets. Nombreux assurés sociaux estiment que les tarifs de consultations spécialisées pratiqués par certains médecins spécialistes et des cliniques privées demeurent «abusifs». Mais si le dispositif de conventionnement ne semble pas séduire les spécialistes, une bonne partie des médecins généralistes ont adhéré à ce nouveau dispositif qui connaît aussi un franc succès auprès des pharmaciens. La totalité des pharmaciens de la wilaya ont adopté ce nouveau dispositif même si de nombreux pharmaciens se plaignent encore des lourdes tâches administratives nécessaires pour le remboursement des médicaments. Le conventionnement consiste à établir un contrat de travail entre le médecin traitant à titre privé (généraliste ou spécialiste) et la caisse de sécurité sociale, dans le but d'assurer, par le biais de la carte Chifa, l'accès gratuit aux soins pour les assurés sociaux. Pour les généralistes conventionnés, la consultation médicale et les prestations liées au suivi et à la coordination des soins sont rémunérées à 250 DA. Ces montants sont majorés de 20 à 50% dans les situations de prescription de médicaments dont le prix est égal ou inférieur au tarif de référence de remboursement ou de médicaments fabriqués localement, ce qui porte respectivement les montants des consultations généralistes à 300 et 375 DA. A cela, s'ajoute un service honoraire de 250 DA par assuré, versé au médecin généraliste par l'organisme de sécurité sociale au titre de son activité de prévention. Pour les spécialistes, la consultation médicale et les prestations liées au suivi et à la coordination des soins sont rémunérées à 400 DA. Ces montants sont également majorés de 20 à 50% dans les situations de prescription de médicaments dont le prix est égal ou inférieur au tarif de référence de remboursement ou de médicaments fabriqués localement, ce qui porte respectivement les montants des consultations à 480 et 600 DA. 

Rafik M
Mercredi 6 Février 2013 - 09:46
Lu 545 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+