REFLEXION

ILS REVENDIQUENT UNE AUGMENTATION DE SALAIRES : Les agents d’Algérie poste entament une grève illimitée

Le ras-le-bol des employés d’Algérie poste a enfin refait surface, ils ont entamé une grève illimitée à compter d’hier, lundi 30 mai 2011, pour faire prévaloir leurs droits. Ils revendiquent l’augmentation des salaires, le paiement des primes, ainsi que l’indemnité des heures supplémentaires.



ILS REVENDIQUENT UNE AUGMENTATION DE SALAIRES : Les agents d’Algérie poste entament une grève illimitée
Réflexion s’est approchée des agents mécontents. Questionné, l’un des employés nous a déclaré : « On ne fait jamais de grève, c’est le ras-le-bol, on ne nous paye même pas nos heures supplémentaires, aussi, nous avons un grade alors qu’on est payés comme de simples agents. Jusqu’à quand ? ». Cet agent nous a fait cette déclaration avec une grande colère vue sur son visage. « Il ne nous reste que le vendredi, notre fin de travail le jeudi est à 17h, alors qu’on reste jusqu’à 19h, c’est nous qui payons les primes des autres employés, alors que nous sommes privés, c’est notre droit», réclame un autre agent. Les agents, vu leur situation, décidèrent d’entamer une grève jusqu’à la régularisation de leur situation. Ce mouvement de protestation que les travailleurs disent spontané, vient en réponse à la non-satisfaction de leurs revendications déjà portées à la tutelle. Ce matin, la Grande-Poste de Mostaganem était totalement paralysée. Les travailleurs se sont abstenus avec fermeté de répondre aux différentes sollicitations des clients. «Rien ne va plus», nous dira un fonctionnaire. Pour lui, la situation des travailleurs est très «précaire». Comme pour la majorité des mouvements de protestation organisés ici et là, les travailleurs des bureaux de poste revendiquent des augmentations salariales et ce, depuis avril dernier à l’occasion d’un premier débrayage. Ce mouvement avait débouché sur des négociations entre des représentants des travailleurs et la direction, sans qu’aucune suite ne soit donnée. Les travailleurs mécontents réclament des augmentations de salaires de 30%, ainsi que l’établissement d’un plan de carrière pour différents postes de ce secteur. Outre les salaires jugés insuffisants, ils déplorent les mauvaises conditions de travail. «Nos conditions de vie sont dérisoires», nous a déclaré un travailleur.

Rym B.
Mardi 31 Mai 2011 - 12:29
Lu 863 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+