REFLEXION

ILS PREVOIENT UNE ACTION DE PROTESTATION PROCHAINEMENT : Les greffiers reviennent à la charge

Après l’expiration du délai accordé au département de tutelle, les greffiers et les corps communs de la justice reviennent encore une fois à la charge. En effet, ils prévoient d’entamer prochainement une action de protestation, à l’échelle nationale. « Les représentants régionaux vont se réunir aujourd’hui, afin de fixer la date de la prochaine action de protestation.



Ils feront également le bilan des grèves observées », a affirmé,  Mourad Ghedia, le président de la fédération nationale du secteur de la justice (FNSJ), affiliée au syndicat national autonome du personnel de l’administration publique( SNAPAP). Ce dernier a pointé du doigt l’indifférence du ministère de la Justice quant à la prise en charge des revendications socioprofessionnelles des greffiers et des corps communs de la justice : « Depuis 16 mois, nous n’avons obtenu que des promesses, qui n’ont eu aucune suite concrète », s’est indigné M.Ghedia. Il a également fait état d’une lettre qui a été adressée au nouveau ministre de la Justice et garde des sceaux, Tayeb Louh, depuis plus d’une semaine, « mais jusqu’à maintenant, nous n’avons eu aucune réponse », a-t-il précisé. La même organisation syndicale compte également, à travers sa prochaine action de protestation, « pousser le département de tutelle à réintégrer les greffiers qui ont été suspendus abusivement, suite à leur participation aux mouvements de grève déclenchés par la fédération l’année passée », a indiqué le même responsable. A rappeler que la fédération nationale du secteur de la justice avait adressé, au mois de mars dernier, une lettre au président de la République, afin qu’il intervienne pour régler la situation des travailleurs suspendus. S’agissant des revendications mis en avant par les greffiers et les corps communs de la justice, il est question de la révision de leur statut particulier, la classification selon l’article 2 de la fonction publique et la révision du régime indemnitaire. Ils plaident également pour la mise en place d’un logement de fonction et la révision des primes du sud.

Riad
Dimanche 6 Octobre 2013 - 22:00
Lu 932 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+