REFLEXION

ILS ONT SAISI LE WALI DE CHLEF : Les habitants de la cité Bensouna toujours délaissés

Devant le silence des autorités communales en ce qui concerne la prolifération des moustiques, les nombreuses familles de la nouvelle citée Bensouna viennent de renouveler leurs réclamations à l’égard des autorités communales et de saisir de nouveau le wali par une requête dans laquelle ils soulèvent d’autres points noirs.



ILS ONT SAISI LE WALI DE CHLEF : Les habitants de la cité Bensouna toujours délaissés
En plus de l’invasion des moustiques, ils signalent l’état défectueux de l’unique voie fréquentée par les propriétaires de véhicules. De grandes crevasses existent effectivement depuis l’hiver dernier ce qui a causé plusieurs accidents aux enfants surtout ceux fréquentant les établissements scolaires. Dans la lettre transmise au premier magistrat de la wilaya, les citoyens accusent la direction des travaux publics qui n’a rien apporté de nouveau pour cette route qui est délaissée depuis plus d’une année. Pourtant, les promesses avancées par les services de cette direction sont nombreuses et aucune n’a été tenue, dira T.S un citoyen habitant le Haï. Effectivement, si l’on tient compte de la situation des logements dont il s’agit qui sont tout près du siège de la ville et de la direction des travaux publics, on peut avancer que cette tranche de citoyens est totalement ignorée par la municipalité. D’autres obstacles touchent également ce coin habité par plus de 4.000 habitants qui est dépourvu de transport public alors que l’eau potable se limite uniquement au premier étage faute d’organisation de distribution par l’Algérienne des Eaux (ADE). Certes, cette dernière se trouve dans une situation amère face aux nombreux problèmes avec ses employés et l’installation d’un nouveau directeur d’unité. Les citoyens qui nous ont approché, accuse aussi le bureau d’hygiène de la commune de Chlef sur les maladresses enregistrées quand il s’agit d’opérer des interventions sur le terrain. Un laisser aller flagrant disent-ils, se produit durant l’opération de désinfection entre les agents affectés à cette mission. Aucun responsable ne contrôle l’opération et le produit utilisé se dilate dans l’air sans aucun effet positif.

M.Mokhtari
Lundi 15 Août 2011 - 10:18
Lu 371 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+