REFLEXION

ILS ONT CONSOMME PLUS DE 6000 MILLIARDS : Tebboune enquête sur des projets de logements à l’arrêt

Le ministre du logement et de l’urbanisme, Abdelmadjd Tebboune aurait installé une commission spéciale composée de directeurs centraux du ministère et d’inspecteurs généraux pour enquêter sur des projets de logements pour lesquels l’Etat a investit pour leurs réalisations des dizaines de milliards, mais désormais, ils se sont mis à l’arrêt, ou carrément ont été démolis en raison d’erreurs dans les études techniques primaires, ou des erreurs dans l’ingénierie, selon des sources concordantes qui ont ajouté que le ministre du logement et de l’habitat, M. Tebboune aurait remis entre les mains de la commission un volumineux rapport de 220 pages qui comporte les projets les plus importants que l’enquête doit toucher à travers les wilayas d’Alger, Sétif, Oran, Constantine, Ouargla et Tlemcen.



La commission mise en place, qui  aurait déjà commencé son enquête il y a une semaine, aurait révélé que le montant des projets de logements à l’arrêt, avait dépassé la bagatelle des six milliards de centimes, y compris des tours et gratte-ciel, en plus des dizaines de bâtiments qui ont été réalisés puis démolis, peu de temps après en raison du non-respect des conditions requises, et les premiers responsables qui ont été pointés du doigt par ladite commission, sont les offices pour la promotion et la gestion immobilière (OPGI) à travers les wilayas citées ci-dessus, qui auraient conclu plusieurs contrats de projets à l’amiable, ou tout simplement qui auraient été accordés à des entrepreneurs qui ne possèdent pas les capacités et les moyens nécessaires pour les réaliser selon la même source. Parmi les projets qui ont été touchés par l’enquête, un projet visant à construire un gratte-ciel composé de 25 étages à Sétif, dont les travaux ont été lancés en 2003, alors qu’il a été consommé plus de 120 milliards de centimes pour seulement la construction des fondations et des murs, mais le projet a été arrêté  en raison de la découverte de l’écoulement de l’eau sous le gratte-ciel, ce qui a causé des pertes considérables pour le trésor public selon la même source.   La commission enquête aussi sur des projets de dizaines de bâtiments à Oran et Constantine qui ont été achevés et aménagés, mais jamais livrés à leurs propriétaires en raison de la découverte d’erreurs dans la conception géométriques, en plus des conflits fonciers qui ont germé entre les offices de promotion pour la gestion immobilière (OPGI) et les propriétaires des terres, où  a été construit ces bâtiments à l’exemple d’un projet de construction de 90 logements à Oran, un projet de 28 logements sociaux à Bordj Bouarreridj, et deux projets importants de logements à Sétif et Constantine.  L’objectif à travers cette enquête selon la commission, serait de présenter des données au ministre du logement et de l’habitat, suite auxquelles des instructions seront données aux (OPGI) à travers les wilayas pour que ce genre de problèmes ne se répètent plus, qui coutent à l’Etat des milliards de centimes et retardent la réalisation des projets de logements précise la même source.

Touffik
Mardi 14 Janvier 2014 - 17:54
Lu 369 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+