REFLEXION

ILS N’ONT QUE LES ARCADES POUR S’ABRITER DES ALEAS DU CLIMAT : Qui se soucie des SDF?

Les SDF, qui vagabondent dans la plupart des centres urbains de la wilaya de Mostaganem, sont livrés à leur triste sort. Même en ces journées hivernales glaciales, ils font partie du décor quotidien, eux qui n’ont d’autre toit que les arcades et en particulier la rue Benyahia Belkacem au chef lieu de la wilaya de Mostaganem auxquelles ils recourent pour s’abriter des aléas du froid qui approche le zéro degré.



ILS N’ONT QUE LES ARCADES POUR S’ABRITER DES ALEAS DU CLIMAT : Qui se soucie des SDF?
Il y a des familles entières, avec des enfants en bas âge, qui rodent depuis des semaines dans les rues de la ville », rapporte un citoyen résident à Mostaganem. En effet, ces infortunés, laissés-pour-compte, s’amassent dans un coin sous les arcades et notamment  tout au long de la rue Benyahia Belkacem, en quête de quelque chaleur que libèrent les grilles d’un fournil. Leur gîte est un bout de carton  et une couverture de fortune sur lequel ils se recroquevillent pour piquer un somme. Acculés par la misère, ces SDF loqueteux se débrouillent pour vivoter, en récoltant, l’espace d’une journée, quelques pièces de monnaie dans les marchés et les cafés. D’autres, plus chanceux, se font parfois offrir un quignon et un bol de soupe au bas d’un immeuble. Dans la foulée, d’aucuns n’hésitent pas à mettre le doigt sur une autre tare, les enfants abandonnés en l’occurrence. Ces derniers sont, en effet, de plus en plus nombreux à peupler l’espace public. Ces gosses de la rue, vêtus en haillons, sont astreints à tendre la sébile, pour une hypothétique obole, devant les regards impassibles, rarement attendris des passants. Abandonnés le plus souvent à la « belle étoile » par des parents irresponsables ou fuyant des conditions d’extrême indigence, c’est selon, ces enfants sont livrés à leur triste sort. Guettés par toutes sortes de fléaux, ces « angelots » vêtus de guenilles, traînent leurs guêtres dans les rues. Ils sont tout naturellement des proies faciles à la délinquance.  

Rym.B
Mercredi 19 Décembre 2012 - 00:00
Lu 247 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+