REFLEXION

ILS FONT LA LOI AU CENTRE-VILLE: Des agresseurs d’un autre type

Depuis un certain temps, un nouveau phénomène est apparu au niveau de Mostaganem, et plus particulièrement dans les principales artères du centre-ville. En effet, des agresseurs d’une autre espèce sévissent dès la tombée de la nuit tout le long des avenues, boulevards, rues et placettes et au cœur même de la ville.



ILS FONT LA LOI AU CENTRE-VILLE: Des agresseurs d’un autre type
Ces agresseurs se déplacent par petits groupes constitués de 3 à 4 individus. Ils font légion à partir de 22 h 30 ou 23h. Longeant les avenues « Mohamed Khemisti », « Benyahia Belkacem » jusqu’ à la placette de Beymouth, la descente de l’avenue Raynal, la rue « Abdelaoui Abed » et autres, profitant de la moindre occasion pour provoquer par de vulgaires obscénités et autre propos, n’hésitant pas, allant même jusqu’à des agressions physiques, notamment contre les passants qui sont seuls, dont la majorité ont été leurs cibles privilégiées, les délestant de tous les objets précieux et de leur argent avec un sang froid et une assurance dignes des gangs organisés, que l’on ne voit que dans les violentes séries américaines trainant derrière eux le statut de victimes de la société en leur qualité de travestis et d’homosexuels, prêts à tous les risques et ne reculant devant aucun danger surtout face à des proies isolées, les considérant comme des appâts faciles à agresser. A titre d’exemple, dans la nuit de samedi passé, une fille à été sauvagement massacrée et kidnappée par 03 individus armés de couteaux. Elle fut emmenée de force dans leur voiture et cela s’est passé vers 22h30mn juste à la placette mitoyenne à l’ancienne gare routière, malgré les cris de cette malheureuse, personne n’a osé la délivrer des mains de ces voyous. C’est dire combien le danger est grand et que représentent ces rejetons de la société créant climat d’insécurité à Mostaganem. Face à ce nouveau genre d’agresseurs, espérons que les services de sécurité séviront un peu plus pour redonner à la ville une certaine quiétude notamment la nuit, surtout à la veille de la saisons d’été, qui est à nos portes et dont beaucoup de mostaganémois voudraient profiter de la douceur de ces nuits, ne serait-ce que pour décompresser de la routine quotidienne.

T.B.Aek
Mercredi 13 Avril 2011 - 11:20
Lu 1666 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+