REFLEXION

ILS ENVAHISSENT LE MARCHE HEBDOMADAIRE DE MESRA : Ces charlatans qui s’improvisent médecins !

Au marché hebdomadaire de Mesra à Mostaganem, un genre de commerce, qui nuit beaucoup plus qu'il ne guérit, a pris de l’ampleur, bien qu'il existe depuis très longtemps déjà.



ILS ENVAHISSENT LE MARCHE HEBDOMADAIRE DE MESRA : Ces charlatans qui s’improvisent médecins !
En effet, la médecine demeure toujours "impuissante" devant les maladies incurables, malgré les recherches et les moyens qui lui sont donnés. Cette situation a fait, donc, le lit du charlatanisme et de la médecine parallèle, qui consiste en la thérapie par le "naturel". En conséquent, beaucoup d'herboristes et de charlatans, qui ne connaissent de la médecine que le nom, tentent de combler le "vide" thérapeutique, laissé par la médecine légale, et ce en vantant les mérites de leurs produits qui "anéantissent" comme par enchantement, tous les maux, les plus incurables y compris dans le marché hebdomadaire de Mesra et même du marché hebdomadaire d’Ain Tédelés,  ce genre de commerce, qui nuit beaucoup plus qu'il ne guérit, bien qu'il existe depuis belle lurette, a pris une ascension fulgurante. Des personnes, qui n'ont aucune connaissance et n'ont fait aucune étude en médecine, s'improvisent médecins et proposent des potions "magiques" pour en finir avec "toutes" les maladies. Ainsi, des produits (lotions, pommades, poudres,...) censés guérir le diabète, les rhumatismes, la stérilité, les varices, l'hypertension...sont exposés et proposés aux chalands. Emballés dans des boîtes bien présentées, ces produits sont vantés par les herboristes par moyen de mégaphone. Le badaud, à voir tous ces produits, croirait que toutes les maladies sont «éradiquées» ! Et cela fait bonne recette pour ces vendeurs sans scrupules. Les «antalgiques», les «amincissants» et surtout les «aphrodisiaques» font de bons chiffres d’affaires pour ces herboristes. Ils touchent, en effet, là où ça fait mal! Les personnes malades chroniques, qui désespèrent de l’inexistence des remèdes contre leurs maladies, constituent un appât facile pour ces rapaces, qui exploitent leur désespoir pour mieux vendre leurs produits. Toutefois, ce que ces gens ignorent, c’est que ces « remèdes», même s’il est indiqué sur les boîtes les maladies à traiter, il n’en demeure pas moins que cela demeure à vérifier ! Nul ne sait les vraies composantes de ces produits et dans quels «laboratoires», pour ne pas dire ateliers clandestins, sont-ils fabriqués. Les effets secondaires à petit et à long terme sont inconnus, les interactions médicamenteuses ne sont pas également mentionnées. A signaler, que ces produits qui sont proposés dans ce marché, sont très dangereux pour la santé des personnes, étant donné qu’il n’y a aucun contrôle, ni fiabilité. Peut-on faire confiance à des individus qui s’improvisent médecins ? 

Rym.B
Samedi 15 Décembre 2012 - 00:00
Lu 442 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+