REFLEXION

ILS CONSIDERENT LE SAMEDI COMME ETANT UN JOUR DE PIETE POUR LES JUIFS : Les salafistes refusent d’accomplir la prière « d’el istiskaa »

Les salafistes algériens se sont abstenus à travers les différentes mosquées du pays à accomplir la prière « d’el istiskaa » programmée par le ministère des affaires religieuses à cause de la sécheresse qui sévit à travers la plupart des wilayas du pays selon des sources concordantes.



L’abstinence de ces derniers a été justifiée par le choix du ministère des affaires religieuses, de la journée de samedi qui est un jour de piété et de recueillement pour les juifs, et que les musulmans s’abstiennent même de jeuner, lorsqu’il coïncide avec la fête de « l’Achoura, ou la wakfa de Arafaa ». Les salafistes  se sont abstenus à se rendre aux mosquées pour l’accomplissement de la prière du fait que la journée a été mal choisie d’une part et de contredire les juifs d’autre part qui pour eux, le samedi signifie le jour de « shabbat » selon la même source. Cette privation a crée beaucoup de zizanie à l’intérieur des mosquées entre les jeunes salafistes d’un côté, et de l’autre les vieux et les vieillards selon la même source. Il était utile selon les salafistes, que  le ministère des affaires religieuses, devait prendre en compte plusieurs paramètres avant de programmer la prière « d’el istiskaa », par exemple choisir des jours à visée religieuse  pour l’ensemble des musulmans, tels que le vendredi qui représente une journée de fête pour l’ensemble des musulmans ou encore le lundi et jeudi où les bonnes actions des musulmans sont soulevées. Par ailleurs, et selon la même source, quelques partisans du courant salafiste en Algérie, ont considéré que le ministre de ce secteur, agit en tant d’administrateur, en donnant des recommandations même pour ce qui est de la prière « d’el istiskaa », cette initiative a été bel et bien boudée par ces derniers qui ont refusé de répondre à ce noble appel de piété. Par ailleurs, et dans le même contexte, les salafistes ont manifesté leur refus à travers plusieurs sites d’Internet tel que le « Facebook » des recommandations promulguées par le ministère des affaires religieuses en invitant tous les imams à ouvrir les portes des mosquées le samedi matin pour l’accomplissement de la prière « d’el istiskaa ». Par ailleurs, d’autres ont considéré « que programmer la prière d’el istiskaa » le jour de samedi est tout à fait normal, du fait que tous les jours appartiennent à Dieu, et que toute prière est bénie », C’est ce qui a d’ailleurs poussé à des confrontations verbales entre les jeunes avant et après la prière créant ainsi un climat de zizanie, que la tutelle n’avait pas pris en compte selon la même source.    

Touffik
Dimanche 27 Octobre 2013 - 22:00
Lu 203 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+