REFLEXION

IL VIENDRA COMBLER UN VIDE JURIDIQUE : Un projet de loi sur la greffe d'organes



Le vide juridique qui entoure la greffe d’organes, prise en étau entre l’exigence médicale et la contrainte religieuse, sera bientôt comblé. Un projet de loi sur la greffe est actuellement sur la table du gouvernement et sera annoncé en septembre, a indiqué dimanche 7 août, le Ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Djamel Ould Abbes. « Le projet de loi contribuera sans nul doute à la généralisation de la greffe d'organes, dont les reins et la cornée, au profit de personnes malades », a affirmé Djamel Ould Abbes à la presse lors d’une visite effectuée à l’hôpital Mohamed Lamine Debaghine, (ex Maillot), à Bab El Oued. Selon le Ministre, l’écueil religieux a été levé après le feu vert des instances concernées. A la faveur du nouveau texte de loi, le don d’organes qui se faisait uniquement entre les membres d’une même famille sera élargi. Les organes seront prélevés à partir de cadavres après consentement des personnes concernées avant le décès ou consentement de leurs proches. Il y a quelques mois, certains professionnels du secteur de la santé avaient même préconisé d’intégrer le vœu d’une personne donatrice sur le permis de conduire. On ignore cependant si cette suggestion sera contenue dans le texte final. L’Algérie compte environ 15 000 insuffisants rénaux en attente d'une greffe.

Sarah
Mardi 9 Août 2011 - 11:26
Lu 267 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+