REFLEXION

IL SCANNAIT LA GRIFFE D’UN RETRAITE DE LA COMMUNE DE MOSTAGANEM POUR LE TRAFIC DES CARTES GRISES ET RESIDENCES : Un imam à la tête d’un réseau de trafic

L’air abattu et complètement désabusé, M.B.Mansour, ancien agent de l’APC, vient encare une fois d’être cité dans une affaire de faux sur documents officiels. C’est pour la deuxième fois qu’il se voit poursuivi par la justice pour des délits qu’il n’a pas commis. Voici l’histoire de notre vieux retraité.



IL SCANNAIT LA GRIFFE D’UN RETRAITE DE LA COMMUNE DE MOSTAGANEM POUR LE TRAFIC DES CARTES GRISES ET RESIDENCES : Un imam à la tête d’un réseau de trafic
Une histoire aussi rocambolesque qu’insolite. M. B.Mansour   a exercé en qualité d’agent d’administration  à la commune de Mostaganem pendant  trente six (36) ans de bons et loyaux services. Et durant toute cette période B.Mansour en honnête fonctionnaire n’a jamais  eu de démêlé avec la justice  ou avec toute autre institution, il a servi avec loyauté et  bravoure, jusqu’à ce qu’il soit   appelé à faire valoir ses droits à la retraite le 30 juin 2009. Néanmoins, les choses ont pris une autre tournure et toutes les suspicions se sont dirigées contre lui,  en cette année de 2006, du fait qu’il ait  été cité dans une affaire de falsification de  documents officiels. Dans le cadre des investigations menées par la police judiciaire, les enquêteurs  ont découvert que la  griffe de signature de B.Mansour y était apposée sur les documents en question, ce qui  mené les inspecteurs de la police judiciaire  à le soupçonner de complicité.  Accusation que l’intéressé a toujours réfutée, et  déclaré avoir été victime d’une usurpation d’identité, sa griffe de signature aurait été selon lui, utilisée frauduleusement et à son insu. Mais les présomptions  quant à sa culpabilité étaient trop fortes et sa traduction devant le tribunal correctionnel  en compagnie des autres fraudeurs tait inévitable. C’est ainsi, qu’il comparaitra avec trois autres  suspects en l’occurrence B.A et M.Y, devant le tribunal  de grande instance de Mostaganem  le  27 juin 2006 pour  le chef d’inculpation de complicité de faux, et condamné à un an de prison avec sursis avant d’être  innocenté par la Cour d’Appel en date  du 10 février 2008. Croyant avoir été libéré  de ce sort maudit et de ces bandes de malfaiteurs, et avoir enfin une vie paisible, voilà qu’il se retrouve  encore une fois, impliqué dans une affaire plus grave encore. Il est poursuivi cette fois-ci  par la justice pour  ‘’constitution d’une association de malfaiteurs et  faux dans des documents administratifs. Selon lui, sa griffe de signature vient d’être utilisée  par des malfaiteurs qu’il n’a rien à voir avec eux. Il doit comparaître en leur compagnie le 5 janvier 2011. A noter que B.Mansour , a été déchargé de toute responsabilité de signature depuis le 23 septembre 2007, par arrêté municipal  n° 02  de la même date, actuellement en retraite depuis le 30 juin 2009, seulement le mauvais sort n’a cessé de le poursuivre. L’affaire dont il est question aujourd’hui et dont le tribunal criminel  aura  à juger  en ce  début d’année, impliquant pas moins de sept personnes dont H.A,  Imam  de la mosquée d’Achasta, où il a té découvert chez lui, un acte de vente vierge, daté et légalisé  à l’aide d’une griffe de signature  portant le nom de B.Mansour, 27 cartes grises vierges et 12 cartes grises vierges barrées. Quatre des sept inculpés demeurent en fuite. Aujourd’hui, B.Mansour, ne demande que justice et souhaite que toute la lumière soit faite afin qu’il ne soit plus inquiété  par des affaires dont il n’a aucune connaissance.

Hocine
Dimanche 26 Décembre 2010 - 11:03
Lu 1195 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+