REFLEXION

IL PROMETTAIT DES LOGEMENTS SOCIAUX A SES VICTIMES : Un escroc de 68 ans écroué à Oran



Il a comparu avant-hier devant la cour d'appel d’Oran, un individu âgé de 68 ans, qui s’est spécialisé dans les activités d’escroquerie, où il a fait à son actif plusieurs victimes qui leur a promis des logements sociaux, dont la dernière lui a versé une somme importante de 70 millions, prétextant qu’il a beaucoup de connaissances et d’influence auprès de l’Office pour la Promotion et la Gestion Immobilière (OPGI),  et qui va lui permettre de mettre son nom sur la liste des bénéficiaires de logements sociaux. Le ministère public a requis deux ans de prison ferme, une peine prononcée auparavant à l’encontre du prévenu pour le délit d’escroquerie et faux et usage de faux. Les faits de cette affaire remontent au mois de mai dernier , suite au dépôt d’une plainte par un homme âgé d’une quarantaine d’années auprès des services de sécurité invoquant qu’il a été victime d’escroquerie par une personne âgée qui lui avait promis l’acquisition d’un logement social, en lui faisant croire qu’il avait occupé un poste sensible au niveau du port d’Oran et qu’il possède toujours un pouvoir d’ influence et de connaissances auprès de l’OPGI, suite auquel il lui a remis une enveloppe financière de 70 millions de centimes. Au reçu de la plainte, une enquête a été ouverte par les services de sécurité à travers laquelle, il a été procédé à l’arrestation de l’accusé qui a été immédiatement reconnu par la victime au siège de la Sûreté, où il est apparu qu’il est un repris de justice impliqué dans plusieurs affaires similaires. L’enquête a révélé que le mis en cause a fait croire à la victime qui était dans le besoin d’un logement, de lui prêter main forte et l’aider à  bénéficier d’un logement, tout en lui demandant de lui fournir un dossier, suite auquel il lui a remis un faux bordereau comme étant dument certifié par un chef de service de l’OPGI, et que dans les prochains jours, il lui remettra l’acte de propriété d’un logement social, mais une fois qu’il avait empoché les 700 mille dinars qui lui ont été remis par la victime, il a disparu dans la nature laissant la victime dans un état d’incompréhension. L’accusé en audience n’est pas allé par quatre chemins, et reconnaissant les faits qui lui sont reprochés en admettant que lui-même a été victime par une autre personne en fuite qui lui a promis le logement et une fois que l’argent lui a été remis a disparu pour ne donner aucun signe de vie.

Touffik
Mercredi 12 Novembre 2014 - 17:29
Lu 218 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+