REFLEXION

IL PREVOIT LE RENFORCEMENT DES PREROGATIVES DU PREMIER MINISTRE ET DU PARLEMENT: L’Algérie, vers une révision de la constitution

Des réunions secrètes de hauts dirigeants auraient eu lieu ces dernières semaines pour aborder une telle éventualité indique des sources.



IL PREVOIT LE RENFORCEMENT DES PREROGATIVES DU PREMIER MINISTRE ET DU PARLEMENT: L’Algérie, vers une révision de la constitution
Les autorités algériennes envisagent de réviser la constitution, pour répondre la contestation sociale et politique en Algérie, encouragée par les révoltes arabes, plusieurs dirigeants politique ont appelé a réviser la constitution .Six hauts dirigeants, dont le président Abdelaziz Bouteflika et son Premier ministre Ahmed Ouyahia, se sont réunis à cinq reprises ces derniers jours pour examiner les réformes possibles, affirme une source proche de la présidence, "tout dépendra du niveau de la contestation. De sa nature aussi et des formes que cela prendra éventuellement". Le 17 mars, M. Ouyahia a présenté des conclusions, qui s'orientent vers une révision de la constitution algérienne. Des sources ont fait état de ces réunions secrètes depuis plusieurs jours, alors que le président Bouteflika avait annoncé samedi d'importantes réformes "globales", dont "politiques"."Il est presque certain que le président reviendra à l'ancienne formule d'avant novembre 2008, en reprenant la limitation des mandats présidentiels à seulement deux", a indiqué cette source présidentielle. Une telle limitation n'influerait pas sur le mandat du président actuel puisqu'elle ne serait applicable après 2014, année électorale présidentielle qui maintiendrait Abdelaziz Bouteflika.Ce responsable prévoit aussi un renforcement des prérogatives du Premier ministre et du Parlement, ainsi que pour les élus locaux dans le cadre du projet communal actuellement en discussions à l'Assemblée nationale populaire .Deux des membres de l'Alliances présidentielle, le Front de Libération Nationale (FLN) et le Mouvement de la Société pour la paix (MSP, islamique),ainsi que le parti des travailleurs se sont déjà prononcé pour une révision profonde de la constitution. Dans l'opposition, de nombreuses voix appellent à un changement de régime, alors que la grogne à tous les niveaux sociaux s'amplifie depuis le début de l'année, où des émeutes contre la cherté de la vie ont fait cinq morts et plus de 800 blessés, selon les sources officielles.

Ismain
Mercredi 23 Mars 2011 - 23:01
Lu 413 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+