REFLEXION

IL ONT BOURRE LES URNES A TEBESSA : Arrestation des quatre personnes prises en vidéo

Grâce à YouTube, les auteurs d’une fraude électorale sans précédent ont été arrêtés en Algérie. En effet, le scandale provoqué par la vidéo, diffusée vendredi dernier sur YouTube, montrant un bourrage d’urne et une falsification grossière des listes électorales dans un bureau de vote d’une localité de la wilaya de Tébessa, a fini par faire réagir les services de sécurité.



IL ONT BOURRE LES URNES A TEBESSA : Arrestation des quatre personnes prises en vidéo
Selon de sources concordantes, les services de sécurité ont procédé avant-hier à l’arrestation de quatre personnes inculpées de fraude électorale au profit du FLN après qu’ils ont été filmées en direct sur une vidéo qui a fait le tour du monde. L’affaire en question se trouve officiellement entre les mains de la justice  devant le représentant du parquet général. L’enquête aurait  confirmé que la vidéo démontrant la fraude en pleine échéance est authentique. L’enquête s’est notamment soldée par la reconnaissance explicite de l’encadreur du centre, qui a voté à la place des électeurs, accompagné d’une autre personne. Tout en profitant de l’absence des autres encadreurs, l’un des inculpés a apposé le cachet humide, alors que l’autre à signé de ses deux doigts, en ce avant l’expiration de la durée légale, consacrée au vote des femmes. La preuve matérielle de cette fraude nous est donnée par ladite vidéo postée sur youtube,tandis que Belkhadem anticipe une large victoire de sa formation politique dans 1000 communes, et ce au détriment de la volonté du citoyen algérien 

Touffik
Mercredi 5 Décembre 2012 - 00:00
Lu 793 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par Ghodbane3labladi le 05/12/2012 21:49
Quelle coïncidence ! En 2004, je me trouvais à Alger et j'avais pris une chambre dans un hôtel. Un voisin de chambre vint frapper à la porte pour me demander du feu. Je lui répondis que j'étais non-fumeur mais que j'avais trouvé un briquet qui traînait dans un tiroir. La discussion s'engagea, son compagnon le rejoignit et ils m'invitèrent dans leur chambre qui était plus spacieuse que la mienne pour continuer la conversation. Je posai ma condition : interdiction de fumer dans la chambre. Ils acceptèrent et je fermai la porte de ma chambre et les rejoignis. Présentations. Ils étaient de Tébessa ! Après avoir longuement parlé de nos villes et régions respectives la discussion s'engagea sur le terrain de prédilection de l'époque : les élections présidentielles de 1999 et les espoirs qu'elles suscitaient ou pas chez les Algériens. Autre coïncidence : ces deux jeunes étaient des employés à la mairie de Tébessa ! Et ce qu'ils m'apprirent ne m'étonna point : ils avaient reçu l'ordre de remplir les urnes au profit du président de la république. A Mostaganem "on" avait convoqué des agents de bureaux comme présidents et des cadres comme suppléants aux bureaux de vote ! Je suis certain qu'il s'est passé la même chose qu'à Tébessa après le départ des cadres suppléants.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+