REFLEXION

IL N’EST QU’A QUELQUES KILOMETRES DU CHEF LIEU DE LA WILAYA DE TISSEMSILT : Douar El-Djira attend son désenclavement

Les habitants du douar El-Djira se trouvant au chef lieu de la wilaya de Tissemsilt, un hameau à vocation agricole, attendent toujours une prise en charge de leurs doléances par les responsables pour pouvoir vivre convenablement.



Parmi les points soulevés par le groupe de citoyens représentant la troupe des Boughendja et celle des Berriane le manque d’eau potable qui  est devenu leur grand problème tant en période estivale qu’hivernale, d’ailleurs la plupart d’entre eux se déplacent des kilomètres à dos d’âne pour s’en approvisionner à partir des sources naturelles, sinon l’acheter auprès des colporteurs au prix  fort tout en exposant leur vie aux risques des maladies transmissibles par l’eau à ce propos, ils demandent soit la réalisation d’une fontaine publique à l’image de ce qui a été réalisé dans d’autres douars, soit alimenter cette population à partir de la conduite principale qui n’est qu’à trois kilomètres de leurs habitations respectives. Un autre problème se pose avec acuité, celui de la seule route reliant leur douar à la route nationale RN 19 et par laquelle ils se dirigent vers le chef-lieu de la commune qui est impraticable et très défectueuse  ce qui isole leur localité du monde extérieur surtout au moment des intempéries où les habitants affirment qu’à cause de l’impraticabilité de la route, pas mal de têtes de cheptel avaient péri à défaut du manque de vétérinaire, encore plus, des centaines de litres de lait sont parfois jetés dans la nature par la seule cause qui est la route, aucun camion citerne ne prendra le risque d’aller faire la collecte du lait sur cette piste . En outre, les habitants du douar sont dérangés de voir et d’entendre que ce tronçon routier est programmé depuis des années dans l’agenda des responsables mais aucun geste concret n’est venu matérialiser ce projet salvateur pour le douar El-Djira. Enfin, les villageois de ce hameau sollicitent leurs responsables communaux d’œuvrer pour leur bien-être et désenclaver leur localité en réalisant cette route qui est la priorité de toutes les revendications.

A. Ould El Hadri
Lundi 21 Octobre 2013 - 22:00
Lu 30 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+