REFLEXION

IL FAUT REPENSER LEUR CONSTRUCTION : Arrêts de bus vandalisés



Dans la majorité des cas, cette dégradation se fait à cause des accidents de la circulation routière. Cependant et dans leur grande majorité, c’est durant la nuit que des énergumènes qui agissent en toute quiétude détruisent et saccagent ce mobilier urbain. Agissant parfois sous l'emprise de la drogue, l’alcool ou juste pour leur plaisir, ces derniers n’hésitent pas à démolir ces lieux d’attente. De ce fait, ce sont des pratiques malsaines condamnées par notre société dont sont victimes presque tous les recoins où sont installés ces abris. Cependant bon nombre de piétons ont constaté que plusieurs loges d’arrêt de bus ont subi des actes de dégradation volontaire dont certains sont totalement inappropriés ; des odeurs d’urine nauséabonde, sièges jonchés de détritus, façades couvertes de graffitis…etc. Causant par ce fait des contraints aux usagers, les obligeant parfois à squatter les trottoirs pour attendre leurs moyens de transport, en dépit des désagréments causés aux piétons ainsi qu’aux automobilistes qui arpentent les lieux. Ce mobilier urbain qui informe les usagers de l'existence de stations de bus ou de taxi dans les parages, très fréquentées, installées dans leur majorité par l’APC, il y a quelque mois, ont été presque complètement saccagées. Ce qui surement privera les matinaux dans ces mois hivernaux du confort offert par ces abris qui les protègent des pluies et des vents.                   
 

B. Kamel
Mercredi 26 Décembre 2012 - 00:00
Lu 241 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+