REFLEXION

IL ETAIT HOSPITALISE AU MAROC : Le Mauritanien qui s'était immolé par le feu, décède



Il a mis fin à ses jours en s'immolant par le feu, lundi, à Nouakchott et avait été transféré au Maroc en raison de la gravité de ses blessures, et est mort samedi matin à Casablanca (Maroc), a-t-on appris. Une source médicale qui avait suivi à Nouakchott l'état de santé de cet homme, Yacoub Ould Dahoud, a de son côté déclaré que "les médecins n’ont pas réussi à lui sauver la vie, car selon eux plus de 95% de son corps était atteint de brûlures graves".Yacoub Ould Dahoud, un homme d'affaires mauritanien de 43 ans, avait arrêté lundi sa voiture près la présidence de la République à Nouakchott, et s'était aspergé d'un liquide inflammable à l'intérieur de son véhicule, avant d'y mettre le feu, selon des témoins. Selon des journalistes qu'il avait alertés quelques minutes auparavant pour les prévenir de son acte, il entendait agir ainsi parce qu'il était "mécontent de la situation politique du pays et en colère contre le régime en place". Hospitalisé dans un premier temps dans un hôpital militaire de Nouakchott, il avait été transféré dès le lendemain dans une clinique privée de Casablanca où il est décédé samedi.                        

Yacine
Dimanche 23 Janvier 2011 - 13:20
Lu 505 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+