REFLEXION

IL EST INTROUVABLE A PARTIR DE 10 HEURES DU MATINLa pénurie du lait en sachet s’accentue à Bethioua !

A la commune de Bethioua , depuis le mois de janvier dernier, on assiste à une véritable crise du lait en sachet. Selon certains citoyens, ce produit de première nécessité est quasiment introuvable. Les commerces des quartiers sont pris d'assaut dès la première heure de la matinée. À défaut du lait en sachet, certains pères de familles optent pour le lait en poudre, alors que d'autres sont obligés de s’approvisionner en lait de vache où se diriger, chaque jour, vers les localités qui n'ont pas été touchées par cette pénurie.



Pour le citoyen, cette crise qui dure depuis plus de deux mois, sans qu'aucune explication ne soit fournie, n'est pas de bon augure. Beaucoup de citoyens se sont rabattus sur le lait en poudre dont ils achètent de grandes quantités qu’ils stockent. «La plupart des magasins de notre quartier enregistrent, depuis quelques jours, un manque de lait en sachet», dira  Amar, un habitant de la cité de Fouaga. Selon notre interlocuteur, certains commerçants s'approvisionnent en lait en sachet au niveau des unités de Mostaganem ou de Relizane qu’ils vendent à leurs fidèles clients. D’autres commerçants, affirme-t-il, ne possèdent que le lait de vache qu'ils vendent à 45 DA le litre. Selon les propos de plusieurs commerçants, l'usine du fournisseur du lait en sachet a réduit la quantité de son produit, ce qui a provoqué cette perturbation. Pour certains citoyens de la région, c’est plutôt la résignation qui prédomine. « On a pris l’habitude de s’approvisionner à  Oran -ville. Ce n’est pas la première fois qu’on se retrouve confronté à cette situation », dira Benyebka, un père de famille. Afin de comprendre les raisons de ces perturbations, nous avons pris attache avec deux distributeurs du lait en sachet. Ces derniers concèdent volontiers le fait que la région ouest et surtout les localités enclavées comme Araba et  Messaissia, souffrent de quelques « perturbations » en ce qui concerne l’acheminement du lait. Mais en même temps, ils assurent que le problème se situe au niveau des commerçants. «On trouve plusieurs magasins fermés, lors de la livraison du produit ! J’ai été déjà accusé d’avoir failli à ma mission par un commerçant, tout simplement parce que j’ai laissé les sachets de lait devant son magasin, puisqu’il n’était pas encore arrivé sur les lieux », nous a confié l’un d’eux.

Medjadji H.
Vendredi 14 Février 2014 - 16:54
Lu 94 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+