REFLEXION

IL A REUSSI A SOUTIRER PLUS DE 10 MILLIARDS DE CENTIMES : Un ‘’faux’’ officier de l’armée escroque 20 commerçants



A comparu en fin de semaine devant la Cour d'appel d’Oran, une personne âgée de 45 ans, pour son implication dans une affaire d’escroquerie où elle est arrivée à faire tomber dans son piège plus de 20 victimes, la plupart d’entre elles, sont des hommes d’affaires, auxquels elle  avait soutiré  plus de 10 milliards après leur avoir promis de les aider à leur faciliter les procédures nécessaires aux conditions d'accréditation et d’approbation de leurs projets par le biais d’une médiation auprès des hautes personnalités dans le gouvernement, en leur faisant croire qu’il était un officier exerçant dans la sécurité militaire, où il est arrivé à soutirer auprès de chaque victime, une somme d’argent allant de 400 à 600 millions de centimes, où la chambre pénale a confirmé le jugement antérieur rendu à l’encontre de l’accusé qui est de trois ans de prison ferme sur des accusations d’escroquerie et d’usurpation d’identité. Les faits de cette affaire remontent au mois d'Avril dernier, où les éléments de sécurité à Oran avaient reçu un nombre de plaintes déposées par les victimes, parmi eux six hommes d'affaires, affirmant avoir été piégés par un escroc prétendant être un officier dans la sécurité militaire, tout en leur offrant ses services de vouloir s’engager avec eux en tant que partenaire important dans leurs projets en leur facilitant l'adoption de procédures par les directions générales et les différents ministères dans la capitale où il a empoché auprès de chaque victime des sommes d'argent allant de 400 à 800 millions de centimes pour leur permettre d'obtenir des logements et l'accès à des projets économiques très rentables leur permettant de réaliser d’importants bénéfices. Sitôt informés de la duperie, les services de la brigade de recherche et d’intervention en coordination avec les éléments de la brigade financière et économique auprès de la Sûreté de wilaya d'Oran ont lancé une enquête approfondie, à commencer par l'identification de l'accusé, qui se révéla être originaire de l'une des wilayas de l’Est du pays, et qu’il est un repris de justice, impliqué dans des affaires d’escroquerie, et qu’il avait usurpé une fausse identité, ce dernier a été immédiatement arrêté et soumis à un examen où l'enquête qui a commencé par une plainte d’une première victime, un jeune investisseur que l’accusé avait connu par le biais d'un intermédiaire, où il lui avait promis de l'aider à l’obtention d’un agrément pour l'exercice de son métier dans le domaine d’ouverture de branches pour les boissons gazeuses et la distribution d'eau minérale de type "Aris" où la victime lui avait remis un montant financier de 800 millions de centimes sur la base de lui ajouter les fonds restants dès que le projet sera opérationnel, en plus d’un accord avec lui pour participer à un autre projet pour la création de magasins de vente de bijoux, mais l’accusé semblait en fin de compte ne pas tenir ses promesses et commençait à fuir les rendez-vous avec la victime, l'incitant à déposer une plainte où il a été découvert par une enquête que l’accusé avait plus de 20 victimes sur son dos, dont 10 personnes qui ont été  dépossédées de sommes importantes d’argent sur la base de les aider à l’acquisition d’un logement à la cité Yasmine et USTO.

Touffik
Samedi 12 Décembre 2015 - 17:07
Lu 223 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+