REFLEXION

IL A ETE DELESTE DE PLUS DE 13 MILLIARDS DE CENTIMES : Un patient victime d’une arnaque d’un médecin à Oran

C’est une histoire qui dépasse la fiction et même l’exercice et la pratique d’un métier qu’est la médecine et par conséquent la déontologie. C’est l’histoire de monsieur Zebdi Mohamed Laid, paisible résident à Bethioua, victime d’un accident, il y a plus d’une trentaine d’années, et qui fut arnaqué par une femme médecin.



IL A ETE DELESTE DE PLUS DE 13 MILLIARDS DE CENTIMES : Un patient victime d’une arnaque d’un médecin à Oran
Cette dernière, ne trouva pas mieux que de le délester de la quasi-totalité de ses biens, après s’être marié avec lui à son insu, puis de le jeter à la rue, en procédant au divorce. Son histoire commença en 2003, quand, il fut orienté vers cette femme médecin, pour une consultation, somme toute banale, et qui devient quelques années plus tard un cauchemar. La femme médecin en question, aux ambitions démesurées, lui prescrit  des médicaments , à la limite  de la drogue pour lui faire signer des chèques et des désistements de biens , comme ce fut le cas pour cette terre agricole de près de 5 hectares , et de deux appartements au centre-ville et d’un autre en France, et ce après avoir eu connaissance de ce qu’il possédait, sachant que les médicaments prescrits, augmentaient son inconscience et la détérioration de son état de santé. A travers ce subterfuge, elle réussira à s’accaparer de son argent et  de ses réflexes, comme l’indique son plan consistant à se marier avec lui, à son insu, avant de le jeter à la rue après le divorce, et à l’insu de sa première femme et ses enfants. Pour prouver cette arnaque et escroquerie, la victime, nous exhiba, un certificat médical, d’un médecin assermenté, établi à Bethioua, et qui confirme qu’au moment de cette liaison, elle ne disposait pas de la totalité de ces facultés. « Profitant de cette aubaine, la femme médecin généraliste  m’a fait signer des chèques et des désistements pour s’accaparer d’une villa , d’un terrain et d’une terre agricole à Tafraoui , vendue quelques semaines par son fils à 4,5 milliards de centimes, sachant que le préjudice financier  qu’elle m’a causé  dépasse les 13 milliards de centimes sans parler des plus importants préjudices à savoir ceux de la santé , de la séparation avec mes enfants et ma première femme et la quiétude morale et psychologique. » nous dira-t-il.
« Arrivé à un stade avancé de l’âge, loin de mes enfants, et  mes petits fils, très malade à la limite  de la folie et de la tournure des événements »  ajouta-t-il.

Medjadji H
Mercredi 2 Octobre 2013 - 22:00
Lu 2490 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+