REFLEXION

IL A ATROCEMENT EGORGE SA MERE ET SON FRERE ET MUTILE LEURS CORPS :Le monstre écope de la peine capitale à Constantine

Elle était une famille heureuse pleine d’espoir et croyait dur comme fer à l’avenir. Rien de chimérique ne paraissait contredire cette vérité jusqu’au jour où le pire malheur arriva et bouleversa tout sur son passage. Il s’agit du pire crime qui a fait écho à Constantine, et dont l’auteur principal du meurtre n’est qu’un fils qui a assassiné froidement sa propre mère et son frère.



IL A ATROCEMENT EGORGE  SA MERE ET SON FRERE ET MUTILE LEURS CORPS :Le monstre écope de la peine capitale à Constantine
Le verdict passionnément attendu est tombé avant-hier. En effet le tribunal criminel de Constantine a soutenu la peine requise par le procureur généralqui  avait estimé que toutes les preuves légales et matérielles relatives aux accusations sont réunieset prononça la peine de mort à l’encontre de l’inculpé B.Ziyad, âgé de 27 ans après avoir été reconnu coupable de meurtre avec préméditation à l’encontre de sa propre mère et son frère. Ziyad,  est selon le témoignage de son entourage un jeune homme taciturne, souvent recroquevillé sur lui même qui  a égorgé froidement sa propre mère et son propre frère en mutilant leur corps. L’horreur est allée jusqu’à atteindre son paroxysme. Le fils sanguinaire ne s’est pas contenté de la mort de son frère, mais il est allé à couper la tête ensanglantée de son frangin ainsi que l’un de ses membres supérieurs, et les a posés sur le lit à côté du corps sans vie de sa mère. L’horreur du crime qui  a bouleversé toute la région,  s’est déroulée à Constantine à la cité « Ziyadia » où les victimes avaient leur lieu de résidence. Le mis en cause  a été arrêté par les services de sécurité après cinq longues années de cavale alors qu’il était déguisé en tenue de femmes pour passer inaperçu à chaque fois qu’il rendit visite au domicile familial pour voir son père.  L’inculpé devant le tribunal en pleine audience apparu pas inquiet et calme. Il a complètement nié les faits et a rejeté toutes les accusations portées à son encontre durant les péripéties de l’enquête. L’inculpé a expliqué en audience qu’il était en légitime défense après qu’il ait rejoint le domicile familial situé à la cité Ziyadia, le jour même du drame qui s’est déroulé en date du 29 décembre 2006. Ce dernier a avoué  qu’il a trouvé à sa grande surprise sa mère déjà morte, allongée à même le sol raide comme une saillie accusant son frère comme étant l’unique criminel. Devant l’état de fait qui prévalu, Ziyad expliqua devant le tribunal, que le seul moyen de se défendre de la rage maléfique qui s’emparait de son frère, c’était de l’assommer  avec une barre de fer à la tête. Après le geste fatidique, Ziyad expliqua en pleine audience qu’il s’est évanoui en perdant connaissance pour ne se rappeler absolument de rien du cauchemar maléfique qui  s’est emparé de cette sereine famille pour la terrasser à tout jamais.  Désormais, elle ne servira plus jamais d’exemple comme étant une famille sereine et pleine de joie et de bonheur comme ce fut de par le passé.

Touffik
Lundi 29 Octobre 2012 - 05:00
Lu 447 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+