REFLEXION

IGNOREE, ABANDONNEE ET LESEE DANS SES DROITS DE CITOYENNE : Une Algérienne interpelle les plus hautes instances



Encore une fois, Mme Kaddour Aissa Fatima âgée de 45 ans, veuve  ayant à sa charge 04 enfants dont l’âge varie entre 09, et 23 ans, abandonnée par tous et habitant  un petit abri de fortune collé à un mur du défunt quartier du « Derb », est venu réitéré, son appel de détresse aux plus hautes instances de la wilaya, pour lui venir en aide. Cette  victime  marginalisée et abandonnée, s’est encore manifestée, dénonçant une  injustice sociale des plus discriminatoires qui lui engendre des préjudices moraux et physiques, lui affectant même la santé. Exposée à toutes les intempéries climatiques de la saison froide, Mme Kaddour Aissa,  se sentant humiliée et bafouée dans son honneur,  lance un appel de détresse à Mr le wali de Mostaganem, le sollicitant d’intervenir, pour la sauver de ce calvaire, qui perdure depuis quelques mois à savoir, « les dernières mesures décidées par le gouvernement  relatives à l’éradication des habitats précaires » lesquelles, elles ont en fait une victime.                         

B.Adda
Dimanche 29 Décembre 2013 - 18:30
Lu 163 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+