REFLEXION

Huit candidats libres ont retiré les formulaires de candidature à Oran



Huit candidats libres ont retiré les formulaires de candidature à Oran
Jusqu’à hier, huit têtes de listes libres et un seul parti en l’occurrence « Le Mouvement  de la Concorde  nationale » ont retiré  les formulaires de candidature  pour les élections  législatives du 10 Mai prochain, bien qu’aucune  formation politique  ou liste libre n’ait encore  déposé  de dossier de candidature  et c’est ce qu’a affirmé le DRAG de la wilaya d’Oran  Mr Aït Hassan Rabah en déclarant que la wilaya d’Oran prévoit  un million d’électeurs   à l’issue de la révision  des listes électorales  qui prendront  fin  demain mardi . La wilaya d’Oran  lors de la dernière  révision  ordinaire  des listes électorales  de l’année précédente  qui se sont déroulées  du 1er janvier au 31 octobre où 10.119 nouveaux inscrits  ont été recensés et 8000 personnes  rayées  des listes  soit pour avoir changé d’adresse  ou soit qu’elles  soient  décédées ce qui fait un total de 915.400  personnes du corps électoral. Le DRAG a ajouté  que toutes les dispositions  ont été prises  pour la réussite  de l’opération avec l’administration  qui est neutre  dans la mesure où ce sont  des  magistrats qui piloteront  l’opération. A noter que l’administration  a déjà installé  la commission de wilaya pour  la préparation matérielle  des élections  législatives et a subdivisé l’opération  en installant  des cellules  de réception  des dossiers de candidature et le recensement   des équipements nécessaires aux élections  et leur suivi. Le délai des retraits des formulaires et le dépôt des dossiers de candidature  au scrutin  des  élections législatives  est fixé  au 26  mars  prochain. Quoi qu’il en soit, au moment où nous mettons sous presse ,8 formations libres  ont décidé d’en découdre  en se présentant  aux élections  législatives. Selon les observateurs du terrain  politique : Les listes libres dépasseront en nombre les partis politiques  alors que la plupart des  têtes de listes  sont des militants  de partis  connus , qui ont choisi  à l’issue  de conflits  internes  dans leurs partis d’opter  pour la voie libre  pour obtenir  le ou les sièges  sur les 18 sièges  qui reviennent  aux élus  par majorité.                 

Medjadji H
Mercredi 22 Février 2012 - 10:45
Lu 783 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+