REFLEXION

Hayat Boumediene, la compagne de Coulibaly sort du silence

Pour sa première édition, la publication francophone du présumé «Etat islamique», «Dar Al-Islam», a réalisé une interview exclusive avec Hayat Boumediene, veuve d’Amedy Coulibaly, auteur de la sanglante prise d’otages de l’épicerie Cacher, à Paris. Révélations.



Notons que, ces déclarations, sont à prendre avec précaution, d’autant plus que la feuille de chou du présumé «Etat islamique », «Dar Al Islam», est un instrument de propagande et que Daech voudrait instrumentaliser ces déclarations pour «récupérer » l’attentat terroriste ayant secoué Paris. Dans une interview que lui attribue Dabiq (NDLR: le magazine en anglais du groupe État islamique), Hayat Boumediene, compagne de l'un des auteurs des attentats à Paris est soupçonnée d'avoir fui en Syrie, dit sa «satisfaction» d'avoir émigré «dans une terre où la loi d'Allah s'applique». Cet entretien sans photo, mis en ligne dans le numéro 7 de la revue en ligne de l'EI, de celle qui se fait désormais appeler «Oum Basir al-Muhajirah (Mère de Basir, l'émigrante) n'est pas authentifié, mais Dabiq est, depuis son premier numéro, l'un des canaux officiels de communication du groupe.«Vivre dans une terre où la loi d'Allah s'applique est très satisfaisant», dit la jeune femme de 26 ans, mariée religieusement mais pas civilement à Amédy Coulibaly, l'auteur de l'attaque contre un supermarché casher, à Paris, qui a fait quatre morts le 9 janvier. «Je suis heureuse d'avoir accompli cette obligation», ajoute celle qui fait l'objet d'un mandat de recherche émis par la France.Évoquant son compagnon, abattu par la police, elle affirme qu'il était «très heureux» quand le califat a été proclamé par le chef de l'EI sur les terres qu'il contrôle, en juin 2014. «Il brûlait du désir de rejoindre ses frères sur les terres du califat et de combattre les ennemis d'Allah», dit-elle. «Il voulait faire sa hijra (émigration définitive en terre d'islam) mais cela l'aurait empêché de mener à bien l'opération qu'il avait prévue en France».Hayat Boumediene s'adresse ensuite à «ses sœurs» et les appelle à «soutenir leurs maris, leurs frères, leurs pères et fils. Conseillez-les. Ne leur rendez pas les choses difficiles, facilitez tout ce que vous pouvez pour eux (...) Ne perdez pas votre temps et votre énergie dans des jeux, des futilités et tout ce qui ne vous concerne pas. Apprenez votre religion!» Dans le même numéro, Dabiq publie également un portrait élogieux d'Amédy Coulibaly, avec plusieurs photos où il apparaît en armes ou en train de prier dans une mosquée. «Rappelons  que, trois jours après la mort d'Amedy Coulibaly, la Turquie avait indiqué que Hayat Boumediene se trouvait en Syrie depuis le 8 janvier.

Riad
Lundi 16 Février 2015 - 10:47
Lu 6925 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+