REFLEXION

HYGIENE ET SALUBRITE PUBLIQUE : Des mesures pour le respect des normes



HYGIENE ET SALUBRITE PUBLIQUE : Des mesures pour le respect des normes
Dans la ville d’Oran, si certains établissements à caractère alimentaire, comme débits de boissons, épiceries, cafés maures, salons de thé, pizzerias et autres commerces de restauration rapide, activent dans le respect des normes d’hygiène, il en est autrement pour d’autres qui ne disposent même pas d’équipements exigés dans le cahier de charges, que la loi impose aux gérants avant toute ouverture d’un local commercial. Des produits alimentaires sont parfois stockés sans le respect de la chaîne du froid, surtout les produits laitiers et les viandes. Pourtant, pour faire respecter les règles élémentaires d’hygiène et de salubrité publique, les agents du Bureau d’Hygiène Communal des douze secteurs urbains effectuent, chaque semaine, plus d’une centaine d’opérations de contrôle dans les établissements à caractère alimentaire, notamment les boucheries, poissonneries, épiceries et autres gargotes ouvertes dans les différents quartiers. A cet effet, des commerçants sont rappelés à l’ordre pour entreprendre dans les meilleurs délais des travaux de mise à niveau de leurs activités en respectant les normes d’autres commerces dans lesquels il a été relevé des insuffisances en matière d’hygiène de certains produits laitiers mal conservés dans les équipements de réfrigération. S’agissant de l’étalage de la viande rouge hachée dans des présentoirs, à découvert, dans certaines boucheries, les agents adressent souvent des mises en demeure aux contrevenants, avec menace de fermeture des locaux. Sur un autre plan, les agents communaux sont tenus de veiller à l’entretien des équipements dans les établissements scolaires, du cycle primaire. Il s’agit de mesures de prévention des risques avec notamment la maintenance des réseaux d’alimentation en eau potable, l’assainissement des réservoirs et des équipements sanitaires. En plus des campagnes de dératisation dans les cités, la lutte contre la prolifération de moustiques figure dans le programme de travail du bureau d’hygiène de la commune d’Oran. A noter, également, que des relevés d’échantillons d’eau pour analyse sont régulièrement effectués dans les réservoirs tractés auprès des colporteurs d’eau douce. Même les points d’eau et les puits dans lesquels ces vendeurs s’approvisionnent, sont contrôlés au cours d’opérations spontanées menées par les inspecteurs et techniciens chargés du maintien des normes d’hygiène et de salubrité publique, relève-t-on auprès de ces services communaux.                                                                              
 

Medjadji. H
Mardi 22 Janvier 2013 - 00:00
Lu 559 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+