REFLEXION

HOSPITAL « CHE GUEVARA » :L’incinérateur des déchets hospitaliers, le grand souci des responsables

Malgré le grand aménagement opéré au niveau de l’hôpital « Che Guevara » de Mostaganem, essentiellement en matière d’équipement, la fumée qui se dégage de l’incinérateur des déchets hospitaliers reste le grand souci des responsables et surtout des habitants des alentours.



HOSPITAL « CHE GUEVARA » :L’incinérateur des déchets hospitaliers, le grand souci des responsables
Les habitants du quartier « place de l’hôpital »  se sont rapprochés  à maintes fois de notre rédaction avec des photos en mains pour exprimer leur mécontentement et leur inquiétude envers une situation qui perdure depuis des années liée à la fumée qui s’exhale de la cheminée du centre de traitement des déchets hospitaliers. A cet effet, et pour donner une réponse bien explicite, sur ce sujet, aux habitants du quartier, la directrice de l’hôpital, en l’occurrence  madame Ouaddah Yagoubia,  a souligné  que le problème de la fumée est dû au traitement des déchets hospitaliers qui est un grand problème et existe depuis des années en l’absence de nouvelles techniques et de nouveaux matériels adéquats pour faire de l’opération une opération propre. Mme Yagoubia nous a conduits chez un  médecin spécialiste  dans  ce domaine au niveau dudit hôpital pour avoir de plus amples informations. Selon le spécialiste, dans un cadre préventif, le risque de jeter les déchets hospitaliers dans la nature est trop élevé. «  On est obligé d’incinérer ces déchets, car dans le cas contraire, ces  déchets constitueront un réel danger pour les enfants, qui peuvent être atteints de plusieurs maladies contagieuses»,a t il affirmé. Par ailleurs, concernant les doléances des citoyens, notre interlocuteur a indiqué que le citoyen dès qu’il sent l’odeur de la fumée, qui est en réalité toxique, il se rapproche de l’hôpital pour dénoncer le problème. Le citoyen, selon le spécialiste, ne connait pas cette opération scientifiquement et comment ça se passe au niveau de cet établissement. « On incinère les déchets hospitaliers par tri, et dans des sachets jaunes  conformes aux normes, et le plus important est d’incinérer les déchets à l’aube pour moins exposer les habitants à la fumée»,  souligne  notre interlocuteur.  La solution adéquate, selon ce dernier,  est que la direction de l’environnement en coordination avec la DSP et l’ensemble des autorités locales, procède en priorité à la création d’une entreprise spécialisée exclusivement dans le traitement de tout genre de  déchets dont l’infrastructure  de traitement doit être construite loin de la ville.  Avec ce programme appuyé par des équipes spéciales, l’incinérateur moderne qui devra voir le jour ainsi que  les machines de tri mettront à l’écart de tout danger, la vie du citoyen  et notamment des enfants. Cette  solution permettra en parallèle de créer de nouveaux postes d’emploi pour les jeunes, a conclu notre spécialiste.   

Rym.B
Dimanche 11 Novembre 2012 - 01:00
Lu 892 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+