REFLEXION

HOPITAL MOHAMED BOUDIAF DE RELIZANE : Les travailleurs sollicitent une commission d’enquête ministérielle



HOPITAL MOHAMED BOUDIAF DE RELIZANE : Les travailleurs  sollicitent  une commission d’enquête ministérielle
Dans une lettre adressée à Monsieur Djamal Ould Abbes, ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, les travailleurs de l’établissement public hospitalier (EPH), Mohamed Boudiaf de Relizane, interpellent leur ministre à l’effet de dépêcher dans les meilleurs délais possibles, une commission ministérielle pour enquêter sur les agissements graves de certains responsables de l’administration. Les auteurs de la lettre s’indignent devant de tels comportements et contre tout ce qui se trame comme manipulations à l’intérieur de cet hôpital, notamment en ce qui concerne le tirage au sort devant dégager la mission médicale du pèlerinage « Hadj » pour l’année 2010. Les protestataires dénoncent ce qu’ils appellent les violations des recommandations du directeur de wilaya de la santé (DSP) qui a instruit l’ensemble des responsables intervenant dans cette opération de respecter l’égalité des chances, et de n’exclure personne et de mieux informer les travailleurs sur les modalités et les procédures administratives à respecter pour déposer leurs dossiers de candidatures. Selon toujours les auteurs, les services concernés de l’administration n’ont pas respecté ces instructions faisant fi des directives du premier responsable du secteur de la santé. Par ailleurs, les travailleurs saisissent cette opportunité pour dénoncer l’état lamentable et indescriptible de la cuisine de l’hôpital, qui ne cesse de se dégrader de jour en jour. L’inexistence de la moindre rège d’hygiène, cette cuisine où se préparent de mauvais repas pour les malades et les employés, est envahie par des chats qui ont trouvé en l’endroit un lieu de prédilection. Ces repas au tarif de 60 DA, sont boycottés par la majorité des employés préférant prendre leur déjeuner ailleurs que d’être soumis à une quelconque intoxication. La saleté qui y règne, laisse plus d’un pantois, la situation est telle qu’une commission d’enquête ministérielle s’avère indispensable pour lever le voile sur certains dossiers.

B.Nacer
Vendredi 23 Juillet 2010 - 11:06
Lu 1202 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+