REFLEXION

HOPITAL DE BENI SAF : Les médecins réclament leurs salaires impayés depuis 12 mois

Par une lettre adressée aux représentants des organes de la presse régionale et nationale dont une copie adressée à notre journal, les 13 médecins spécialistes, recrutés en septembre 2012, au sein de l’hôpital de Béni Saf, sollicitent l’intervention des autorités concernées centrales et locales tendant à régulariser leur situation des 12 mois de salaires impayés.



HOPITAL DE BENI SAF : Les médecins réclament leurs salaires impayés depuis 12 mois
La lettre fait état que certains se sont déplacés au siège du Ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière où ils ont retiré les décisions de leurs nominations respectives, et un tel document leur permet d’entreprendre les démarches de la régulation de leur situation salariale et financière. Cependant, ils ajoutent dans leur lettre, qu’ils étaient surpris au mois d’avril 2013, qu’ils ne seront payés qu’en septembre 2013, rentrant dans le cadre du budget supplémentaire, et qu’ils ont été informés de ceci par l’administration financière. La surprise est grande lorsqu’ils ont été informés qu’ils attendraient jusqu’à janvier 2014, une fois que le budget sera perçu. Ils revendiquent également dans leur lettre la totalité des primes des gardes médicales effectuées durant les 12 mois. Cette situation déplorable qui n’a connu aucune solution de la part des responsables du ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, suscite des interrogations acerbes parmi ces praticiens de santé qui, malgré ce problème, s’acquittent convenablement de leurs tâches médicales en toute âme et conscience, comme le témoignent des habitants de la ville de Béni Saf, voire même des malades de l’hôpital de Béni Saf. A cet effet, les responsables du ministère concerné sont interpellés à régulariser leur situation salariale marquée par 12 mois de salaires impayés afin que ces praticiens spécialistes se permettent de vivre décemment  et s’acquitter des sommes de crédits  empruntées durant toute l’année, et pour subvenir aux besoins de leur  vie quotidienne.

B. Abdelgheffar
Mercredi 18 Septembre 2013 - 17:04
Lu 346 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+